ALG: les derniers gags de Raouraoua (ABL)

Eco/Medias - ECONOMIE

Pour contrecarrer la démarche du Forum des Présidents de clubs (FCP) qui exige un plafonnement des salaires des joueurs de la L1 et de la L2, le cumulard de la Fédération algérienne Mohamed Raouraoua fait dans la diversion. Il a rappelé aux clubs qu’ils sont tenus de payer les salaires des joueurs mensuellement. Le communiqué publié sur le site de la FAF n'est ni plus ni moins qu'un gag.

Il indique qu’«en cas de non-payement du joueur professionnel, celui-ci a toute latitude de mettre en demeure son club pour payement immédiat et dans les délais par voie recommandée ou d’huissier», précise la même source. «Si un joueur n’a plus perçu son salaire depuis plus de 3 mois, bien que le club ait été avisé de ce défaut de payement et qu’il ne règle toujours pas le montant dû, le joueur peut notifier au club la résiliation du contrat de travail avec effet immédiat».

Cela fait deux ans que l'on savait tout cela. Bientôt, le cumulard va sortir du chapeau la DNGC qu'il a confié à son sherpa Mohamed Mecherara pour prendre le relais et faire dans l'agitation. En vérité, le professionnalisme à la sauce de Raouraoua est une catastrophe et le Forum des Présidents a reçu le soutien des autorités politiques pour trouver les solutions adéquates.

 
микрозайм на карту