ALG : Benouza n'avait le droit d'arbitrer

Eco/Medias - PRESSE

Les dirigeants d'El Harrach n'en demordent pas après l'arbitre international Mohamed Benouza candidat à la députation et qui a les a éliminés en demi-finale la Coupe d'Algérie en siffflant deux penalties imaginaires contre Sétif (2-3). L’entraîneur des gardiens de but de l’équipe harrachie, M’hamed Hanniched, a souligné au quotidien InfoSoir le fait que pour un arbitre qui était au frigo, c’est une récompense de lui permettre d’arbitrer une telle affiche. «Je ne comprends pas les choix de la commission d’arbitrage qui donne l’occasion à un arbitre qui était suspendu d’officier une demi-finale de coupe d’Algérie. De plus, pour quelqu’un qui se présente pour la députation, il ne devait pas être en fonction au moins quarante jours avant les législatives». Hanniched poursuit son analyse. «Regardez Benouza en coupe d’Afrique, il n’a rien à voir avec le Benouza qui officie en Algérie. Ils nous prennent pour qui ? Ils se jouent de nous et du football algérien, ensuite ils se demandent pourquoi il y a la violence dans nos stades. Des personnes comme Benouza sont des facteurs qui provoquent la colère des supporters et ne mesurent pas l’étendue de leurs actes. En tous les cas, c’est honteux ce qui se passe dans notre football et les responsables sont interpellés à réagir s’ils ne veulent pas que les choses aillent encore plus loin».

 
микрозайм на карту