TAS : Bin Hammam ne lâche pas Blatter

Mondial/Can - FIFA

L’examen de l’appel de Mohamed Bin Hammam, ex-président de la Confédération asiatique de football (AFC), qui conteste sa  radiation par la FIFA pour corruption est à l'étudie par le Tribunal  arbitral du sport (TAS) à Lausanne.

«Il est pratiquement certain qu’il n’y aura pas de décision jeudi (ndlr hier)», a déclaré le secrétaire général du TAS, Matthieu Reeb. Le conflit avait éclaté fin mai 2011, juste avant l’élection présidentielle où Bin Hammam était opposé au président sortant, Joseph Blatter. Bin Hammam était accusé d’avoir acheté des voix lors d’une réunion  de la Confédération du football caribéen début mai à Trinité-et-Tobago, avec  des enveloppes contenant 40 000 dollars (29 000 euros). Blatter, seul candidat en lice, avait été réélu dans une ambiance  tendue le 1er juin 2011. Bin Hammam a ensuite été radié à vie par la seule volonté de Joseph Blatter.

 

 

 

 

 

 

 

 
микрозайм на карту