ALG : Le Pdt de Saïda blanchit la police

Eco/Medias - MEDIAS
Au cours d'une conférence de presse, couverte par l'APS, le président du M.C Saïda, Mohamed Khaldi, a dénoncé les actes de violence qui ont émaillé la rencontre ayant opposé son équipe à l’USM Alger, au stade 18-Avril-1958 de Saïda.

Le président du MCS a considéré que les agressions commises par des supporters saïdis contre des joueurs et un dirigeant de l’USMA sont des "actes injustifiables". Il a indiqué que des mesures ont été prises pour que de tels comportements violents ne se reproduisent plus car, a-t-il ajouté, ils ternissent l’image du MC Saïda et de toute la wilaya, réputée pour son fair-play depuis des années.

Mohamed Khaldi a rejeté les accusations de certaines parties visant les services de sécurité, qui selon elles, n’ont pas intervenu rapidement pour mettre fin aux actes de violence et à protéger les joueurs usmistes. Pour lui, les services de sécurité étaient dépassés par le grand nombre de supporters ayant envahi le terrain et par le volume des dégâts occasionnés. Ces mêmes services étaient présents au stade depuis le début de la rencontre et ont assuré la sécurité du bus transportant l’équipe algéroise, a-t-il ajouté.

Le président du club saïdi est également revenu sur les causes ayant conduit à ces actes de violence. Il s’agit, selon lui, de l’incapacité de l’arbitre à diriger ce match, du dépassement du temps réglementaire du match et du comportement de certains joueurs de l’USMA, après l’inscription du but d’égalisation, renvoyant dos à dos les deux équipes.

Six joueurs et un dirigeant de l’USM Alger ont été blessés dans des actes de violence, qui ont éclaté samedi en fin d’après-midi à Saida à l’issue de la rencontre MC Saida-USM Alger, pour le compte de la 25e journée du championnat de ligue une professionnelle de football (1-1), rappelle-t-on.

 
микрозайм на карту