AFR : Erwin Kostedde, le premier noir allemand

La titularisation de trois joueurs d’origine africaine ont évolué dans l’équipe de la Nationalmannschaft qui a joué contre la France (1-2). Leur aîné Erwin Kostedde, le premier à porter le maillot de la sélection allemande raconte ses souvenirs.

 

Né à 1946 à Münster (Allemagne) d’un GI américain et d’une jeune allemande, Kostedde, trois sélections, a ouvert la voie aux Dennis Aogo, Jerome Boateng et autre Sami Khedira, Mesut Ozil titularisés contre les Bleus. Au contraire de ces joueurs, Kostedde, qui vit sans le sou en dépit d’une carrière professionnelle bien remplie, ‘’avait à l’époque une particularité qui parait désuète aujourd’hui’’.

‘’Au printemps 1974, il fut le premier joueur de couleur à porter le maillot de l’équipe nationale allemande de football’’, rappelle France Football, dans son numéro de mardi dernier. Son histoire a été loin d’être un long fleuve tranquille, selon France Football ‘’Schön et Beckbenbauer souhaitaient ardemment que je fasse partie de l’équipe’’, rappelle-t-il au journal français.

‘’Peut-être que j’étais trop fier car pendant les matchs, j’étais surmotivé. Du coup, je n’avais pas été très bon’’, reconnait celui qui a joué en Allemagne mais aussi en Belgique (Standard de Liège) et en France (Laval). Il n’a pas marqué les esprits arrivant en sélection en même temps que Gerd Muller, un des plus grands attaquants de l’histoire du football allemand. Toutefois sa présence en tant que noir dans la sélection germanique soulevait d’innombrables questions, à l’époque.

En Belgique où il a joué en 1979, les autorités du football de ce pays qui voulaient le naturaliser, ‘’n’ont pas compris qu’un homme à la peau noire défende les couleurs allemandes’’, raconte-t-il. Kostedde dit avoir ‘’passé son temps à faire la fête’’ avec l’argent qu’il gagnait. Il se souvient qu’à son arrivée à Laval, ’’un coéquipier sénégalais (Souleymane Camara ’’Gaucher’’ des Espoirs de Dakar et Christophe Sagna de la Jeanne d’Arc jouaient à Laval à la même période) ne voulait pas croire que je défendais les couleurs de l’Allemagne, car j’étais noir’’.

Erwin Kostedde, meilleur buteur du championnat de France (21 buts) avec Laval en 1980, estime avoir ouvert la voie aux footballeurs allemands d’origine étrangère. Il regrette qu’il ne soit plus reconnu dans la rue. Flambeur, l’ancien attaquant allemand a investi tous ses avoirs à perte. Il a touché le fond en 1990 quand il a été emprisonné à cause d’une affaire de cambriolage d’un gymnase.

‘’Il s’agissait d’une profonde injustice’’, a-t-il dit au sujet de ce séjour carcéral d’où il sortira blanchi. Mais il ne recevra, en guise de dédommagement, qu’un pécule de 1.400 euros (moins d’un million de francs CFA). Avec le recul, Kostedde se dit convaincu que sa couleur de peau lui a joué un mauvais tour, estimant que s’il était blanc, jamais il n’aurait été ’’dans le feu de l’actualité’’.

‘’On ne peut pas comparer avec ce qui se passe aujourd’hui où la société est davantage multiculturelle. Avant, il y avait 22 joueurs sur le terrain parmi lesquels un seul noir, moi, Erwin Kostedde’’, souligne-t-il. L’ancien attaquant pense certainement à Jerome Boateng né de père ghanéen et de mère allemande, Dennis Aogo de père nigérian et de mère allemande, Sami Khedira de père tunisien, Ozil, turque d’origine, qui passent eux inaperçus. - (In APS)

 

Mis à jour (Lundi, 05 Mars 2012 19:55)

 
микрозайм на карту