AFR : Discours frelaté (Mahjoub Faouzi)

Eco/Medias - MEDIAS
La conférence de presse que s’offrent depuis quatorze ans, la veille de la finale de la CAN, les présidents de la CAF et de la Fifa tient du rituel… surréaliste. Joseph S. Blatter se complaît dans le rôle du parrain, du «bigboss» et de pape du ballon. Il s’épanche à chaque fois sur son passé – il remonte à 1976 - d’ « ancien combattant » du football africain avant de prononcer une homélie tout en reconnaissant l’impuissance de la Fifa à lutter contre la violence, la tricherie, le dopage et la corruption….
Issa Hayatou, toujours droit dans ses bottes, fait dans la langue de bois très….stalinienne, du genre : «Tout le monde, il est beau, il est gentil», « la CAN est une réussite », « Les pays organisateurs ont monté la barre très haut », « Les matchs ont été souvent de qualité et l’arbitrage à la hauteur de la situation»…Curieux jugement quand on voit, sur le petit écran, Hayatou, affalé dans son fauteuil, piquer du nez et s’endormir pendant les matchs ! Et pour clore le «spectacle», le Camerounais (il est en poste depuis 1988 !) proclame que répondant à la vox populi, il fait don de sa personne à la CAF et qu'il va briguer en 2013, un septième mandat. A force de fréquenter les dictateurs de l’Afrique centrale, il en a pris de la graine. - MF
 
микрозайм на карту