AFR : Le journal de la CAN (B.Nazim)

Eco/Medias - INTERNET

Envoyé spécial à Libreville : B. Nazim

 

Bras de fer entre la CAF et la Côte d’Ivoire pour le sponsoring

Les dirigeants ivoiriens ne sont pas chauds pour tenir la conference de presse de mardi au stade de Libreville qui se trouve à une centaine de métres environ de l’Hôtel où les coéquipiers de Didier Drogba sont logés. Ils ont engagé un bras de fer avec la CAF pour imposer leurs sponsors dans le panneau publicitaire qui doit être installé en arrière plan dans la salle. Ils ont même menacé d’organiser “leur” conférence de presse à l’hôtel. Mais la CAF ne veut rien changer au protocole et aux accords avec ses propres sponsors.  Si le désaccord persiste,  il est possible de couper la poire en deux avec deux conferences de presse. Mais il  n’est pas sûr que cela arrange les affaires de la CAF.

 

Daniel Cousin et Gernoth Rorh ne passeront pas les vacances ensemble

L’attaquant gabonais Daniel Cousin qui fête mardi ses 35 ans n’a pas digéré la défaite contre le Mali en quarts de finale mais aussi et surtout les propos du sélectionneur  Gernot Rorh. “J’ai entendu que le coach avait dit que c’était moi qui avait demandé à sortir. C’est faux. J’étais prêt à faire tout le match. Même à 50, 60 ou 70% de mes moyens, j’aurais pu apporter quelque chose à l’équipe”. Depuis le début de la CAN, les rapports avec son entraîneur ont été tendus  et le buteur des Panthères lui en veut toujours. Preuve de sa rancune, une dernière pique du joueur qui espére pousuivre sa carrière à l’étranger: “Je ne comprends pas certains choix de Rorh.”

 

Le coup de sang de l’Ivoirien Kader Keïta

L’attaquant ivoirien Kader Keïta dit “Popito” vit très mal son statut de Joker et de remplaçant. Il a fini par réagir violemment en brisant une vitre du banc de touche de la Côte d’Ivoire, dès l’entrée en jeu de Kalou Salomon,  à quelques minutes du match contre la Guinée Equatoriale (3-0). A la fin du match, Kalou Salomon et Yeboah Daniel, ont réussi à calmer leur camarade et le président de la fédération Sidy Diallo, alerté, s’est rendu dans le bus pour remettre les choses en place. De son côté le sélectionneur François Zahoui n’a pas voulu tenir compte de la réaction de Kader Keïta. Il s’est contenté de dire qu’il avait devant la richesse de son effectif   un problème de riches.

 

Les tunisiens n’en veulent pas au portier Aymen Mathlouti

Le portier des Aigles de Tunisie Aymen Mathlouti (27 ans) a commis une bourde en relâchant le ballon qui a fermé à son équipe les portes des demi-finale de la CAN devant le Ghana (1-2 après prolongation). Pourtant ni ses coéquipiers ni les supporters ne lui en veulent. Il a remplacé depuis longtemps l’icone du football tunisien, le grand Attouga.  A la fin du match, en pleurs, il a declaré aux journalistes  “C’est fini, j’abandonne le football”. Un membre de la délégation a aussitôt réagi “Ne l’écoutez pas.  Il reste le meilleur!” Du baume dans le coeur meurtri du gardien de l’Etoile du Sahel.

 
микрозайм на карту