Le Journal de la CAN (B. Nazim)

Mondial/Can - CAN

Envoyé spécial à Libreville : B. Nazim

La mascotte Ngondo recruté par le Gabon

Profitant de l’absence des coéquipiers de Samuel Eto’o à la CAN 2012, la mascotte des Lions indomptables du Cameroun Ngando Pickett a été recruté par les autorités gabonaises pour surchauffer le stade de l’Amitié pendant les matches des Panthères. Il faut croire que sa première prestation a été une réussite puisque les hommes de Gernot Rorh ont réussi à battre le Niger (2-0). Il s’agit de la huitième phase finale consécutive de la CAN pour Ngando qui est accompagné de son orchestre. Ngondo n’a pas voulu révéler son salaire.

Karim Haggui apporte son soutien à Jaziri

Le défenseur des Aigles de Carthage de Tunisie et de Hanovre Karim Haggui n’a pas cache son amitié et sa solidarité  à son ex-coéquipier en sélection Saïd Jaziri qui a écopé d’une loured peine de prison dans le cadre d’une affaire de trafic et usage de stupéfiants en Tunisie quelques mois après la révolution de Jasmin. « Sportivement, je suis solidaire de mon ancien coéquipier avec qui j’ai passé des moments inoubliables. Ce qui lui arrive aujourd’hui me peine car pour moi ça restera un ancien international qui a beaucoup donné à la Tunisie et au football tunisien.

Harouna Doula n’est pas trop déçu

L’entraîneur du Niger, Harouna Doula a estimé que la Mena battue par le Gabon (2-0) a joué en deçà de sa valeur, face à des Panthères du Gabon qui ont bénéficié de conditions maximales de jeu ‘’avec l’appui de leur public’’. Toutefois pour son premier match historique en phase finale de la CAN, l’entraîneur des Nigériens, n’est pas trop déçu.  Il a mis ce premier revers, sur le fait que la Mena a joué en infériorité numérique. « Terminer le match à 10 ne nous a pas facilité la tâche », a-t-il souligné.

Marcos Paqueta ne blâme pas ses joueurs

Le sélectionneur brésilien de la Libye Marcos Paqueta estime que la pression est du côté du Sénégal son prochain adversaire: “Les Sénégalais, après leur défaite initiale sont dans l obligation de gagner. Pour eux, ça passe ou ça casse. Pour nous, c’est différent dans la mesure où personne ne nous attend”.  Pour le coach brésilien, ii demandera à ses joueurs de “jouer avec leur coeur et l’esprit totalement libre” parce que .personne ne les attendait  à se stade de la competition et qu’ils ont rempli leur contrat malgré la tragédie que traverse leur pays.

Le stade de l’Amitié deserté

Le stade de l’Amitié de Libreville a fait la plein pour le match Gabon-Niger  (2-0) en présence du président de la Republique du Gabon Ali Bongo et celui de la CAF, El Hadji Issa Hayatou.  Une fois le match terminé, les triibunes se sont vidées de la moitié de leurs 45.000 spectateurs. Qui sont allés la victoire dans les rues de Libreville. Mais les 400 supporters marocains et la dizaine de supporters tunisiens ont donné de la voix et ont donné une ambinace toute maghrébine à la rencontre qui s’est soldée apar la victoire des tunisiens (2-1).

Routrouvez le journal du 23/01

 
микрозайм на карту