ALG : Le billetiste de Compétition et Raouraoua

Eco/Medias - MEDIAS
Sans les nommer, le billetiste de Competition, En-Nems, a adressé une lettre au cumulard de la fédération Mohamed Raouraoua et ses sherpas. Sous le titre "trop, c'est trop messieurs", il dénonce avec beaucoup de talent la situation du football algérien. A déguster dans l'édition d'aujourd'hui, lundi!
Trop, c’est trop, messieurs !
"La fin de l’année qui approche m’inspire assurément à adresser un message conventionnel à tous les responsables de notre foot visiblement trop occupés entre deux avions, trois palaces et quatre réunions qui ne mènent nulle part… entre Zurich, Le Caire et Tombouctou pour leur dire ceci : J’ai l’honneur de solliciter votre haute bienveillance et de votre attention très accaparée pour vous faire savoir au cas où vous ne le sauriez pas que notre football va très très mal : bon, nonobstant le fait que nous sommes inscrits aux abonnés absents ou plutôt aux absents abonnés dans la plus prestigieuse compétition continentale, à savoir la CAN, et que nous sommes régulièrement des éliminés précoces dans les catégories de jeunes, j’ai le regret messieurs de vous dire qu’il y a trop de choses anormales dans notre championnat : trop de violence dans les stades, de coups de poing et de coups de pied qui ne se perdent hélas pas, trop de fumigènes et donc pas de fumée sans feu, trop d’erreurs d’arbitrage, et par conséquent, d’arbitres qui se font secouer sur les terrains, trop de minutes de temps additionnel, qui vont peut-être inciter un jour les joueurs à demander à se faire payer les heures supplémentaires, trop d’équipes professionnelles qui voyagent en bus, alors que quand c’était l’amateurisme, elles se déplaçaient toujours en avion… Bref messieurs, il y a trop de choses anormalement anormales qui font que notre football devrait être suivi d’un peu plus près par vos soins. En attendant votre atterrissage sur notre planète, veuillez agréer l’expression de ma plus grande indignation." In Competition
 
микрозайм на карту