TUN : Un après-midi de chien (MF)

Maghreb - TUNISIE
Le parcours de l'Espérance sportive de Tunis (EST) dans les compétitions internationales continue d'être jalonné de fâcheux incidents  Déjà, le 12 novembre, la finale-retour de la Ligue des champions d'Afrique EST-Wydad de Casablanca a donné lieu à des dérapages : supporteurs locaux et marocains qui s'empoignent, intervention musclée de la police qui matraque les visteurs, protestation de l'ambassade du Maroc, fans du Wydad qui saccagent des salles de l'aéroport, arrestations, procès....

Le 11 décembre, l'EST est à Toyota, Japon où elle dispute la Coupe du monde des clubs. Elle affronte en quarts de finale Nadi Al-Sod de Doha, champion d'Asie et club où opèrent le Sénégalais Mamadou Niang et l' Ivoirien Kader Keita. Al-Sod s'impose : 2-1. Colère de la poignée de supporteurs tunisois dont certains, sitôt le match terminé, sautent par dessus les grilles et cherchent à molester le gardien de but d'Al-Sod, Mohamed Sakr et l'arbitre du match, le Chilien Enrique Osses. Lamentable spectacle qui entraînera des sanctions. Dire que ces abrutis ont fait le voyage jusqu'à Toyota pour se comporter en voyous. Quelle "publicité" pour le pays de la Révolution du jasmin!

La responsabilité du club et de ses dirigeants actuels (ce sont eux qui délivrent les billets du stade aux supporteurs) est engagée. Mais évidemment, les mauvaises habitudes ayant la vie longue, ils vont se défiler. Le ballon tunisien a vraiment besoin d'une révolution!
 
микрозайм на карту