ALG: Le CSC exige des excuses de Raouraoua

Eco/Medias - RADIO
Selon le quotidien Liberté, le Club Sportif de Constantine par la voix de son directeur sportif, Mohamed Boulahbib, “exige des excuses” de la part du bonimenteur de la fédération algérienne Mohaed Raouraoua qui a  “grandement fauté à l'égard des dirigeants du club", en diffusant un communiqué dans lequel les dirigeants du club ont été traités d'ignorants et d'analphabètes dans l'affaire de la qualification des joueurs”. “Nous avons été rétablis dans nos droits par la Fifa et non pas par la FAF", a tenu a préciser Boulahbib avant de poursuivre: "Je le dis et je le redis car l'instance fédérale nous a clairement fermé toutes les portes de recours. Nous avons dû saisir l'instance internationale pour recouvrer nos droits, nous avons eu gain de cause et nous avons ouvert la voie aux autres clubs qui étaient dans le même cas que nous pour qu'ils puissent qualifier leurs joueurs, à l'instar du MCEE, du MCS, du CAB et du MCO”.

Le directeur sportif du CS. Constantine qui ne décolère pas contre les mensonges à répétion de Mohamed Raouraoua et son indisponibilité à gérer le football algérienne s'est montré catégorique “Nous avons été touchés dans notre dignité, mais nous avons prouvé notre compétence sur le terrain, nous avons saisi la Fifa et dépêché des émissaires en Libye, en Belgique, et nous avons finalement eu gain de cause en un temps record. En plus, selon les règlements de la Fifa, le CSC a le droit de poursuivre la FAF pour demander réparation, mais nous ne le ferons pas. Cependant, on exige des excuses, de même qu'on a demandé une commission ministérielle afin que chacun soit mis devant ses responsabilités”, a conclu le directeur sportif qui espère aussi la levée prochaine de sa suspension à vie du mouvement sportif national, ainsi que celle du terrain (un match à huis clos) infligée par la LFP car, selon lui, “ces suspensions ne se basent sur aucun article disciplinaire”.
 
микрозайм на карту