AFR : L'avis d'un lecteur de Footafrique.com

Eco/Medias - INTERNET
Suite à la radiation du dirigeant du CS.Constantine, j'ai l'honneur de vous informer que conformément à l'article 100/3 de la loi 04/10 du 14/08/2004, seul, Monsieur le Ministre des sports est habilité après avis de l'observatoire national des sports et du comité olympique algérien, à le pouvoir de prononcer une mesure de radiation à l'encontre des dirigeants de clubs sportifs.
En outre et au vu des dispositions règlementaires la FAF à violer ses propres règlements généraux, d'autant plus que la FIFA ne prononce de radiation à vie qu'en cas de corruption, de faux dans les titres ou de dopage.Il est pratiquement certain que le président de la commission de discipline n'étant pas juriste de formation ne peut présider un organe juridictionnel.
L'obligation de réserve ne signifie pas loi du silence surtout quand les faits sont patents et avérés.
 
микрозайм на карту