Les divagations de Moumouss (Mahjoub Faouzi)


Lu et apprécié ce billet de Jack Dion, publié sous le titre « Communautarisme :1- République : 0 » publié dans l’hebdomadaire parisien Mariane du 13 août :

« Au terme de la première journée - 6 août - de foot de Ligue 1, qui s’est soldée par une défaite du PSG face à Lorient (0-1), le Monde (Ndlr - quotidien Français du soir) a poussé un cri de joie en forme de titre : « Malgré sa défaite à domicile, le PSG remporte une victoire contre le racisme ». Ainsi faudrait-il applaudir au rachat du club parisien par le fonds souverain du Qatar, ce confetti boosté par le pétrole.

« Le quotidien du soir reprend à son compte les propos d’un supporteur du PSG, lequel commence par dire que « c’est une victoire de l’antiracisme », avant d’affirmer : « Le club est aux mains des musulmans. » Un autre précise : « Pour les mecs de banlieue, les Qatariens vont réconforter leur image ».
« On ne peut pas imaginer plus grande confusion en si peu de mots pour une affaire qui se solde avant tout par le triomphe du foot business.
« 1- En quoi la prise de contrôle d’un club de football par un groupe étranger, quel qu’il soit, serait-elle une victoire contre la xénophobie ? Cela voudrait-il dire qu’un actionnaire français serait raciste par principe, alors qu’un Qatari serait forcément porteur des valeurs universelles d’émancipation et de fraternité ? A ce compte-là, il faut célébrer tout rachat d’une entreprise nationale par un groupe étranger au nom de la lutte contre le racisme.
« 2- Dire des « mecs de banlieue » qu’ils vont voir leur « image » valorisée à cette occasion, n’est-ce pas affirmer, de manière subliminale, qu’ils ne sont pas français ? Sauf erreur, c’est ce que disent les ultras de la droite extrême.
« 3- Quant à affirmer que le PSG est désormais « aux mains de musulmans », personne n’était encore allé jusque-là, pas même au sein de la famille Le Pen.

Avant l’arrivée des Qatariens, le PSG était aux mains de qui ? De catholiques, de protestants, de juifs, de bouddhistes ou de francs-maçons ? Le Monde devrait mener l’enquête, ne serait-ce que pour rassurer certains de ses lecteurs, qui risquent d’être passablement inquiets d’une grille de lecture que l’on peut résumer ainsi : communautarisme : 1 – République : 0. »

L’auteur de la « confusion », en l’occurrence, le journaliste Mustapha Kessous n’est pas à sa première profession de foi …qatarienne. Il y a quelques mois, il applaudissait sans réserve l’octroi de l’organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar alors que les médias britanniques accusaient l’Emirat d’avoir « acheté les votes de certains membres du Comité exécutif de la Fifa ». Et il y a quelques semaines, il supportait la candidature du Qatari Mohamed Bin Hammam à la présidence de la Fifa. Bin Hammam a été depuis radié à vie par la Fifa pour faits de corruption. De plus, si les Qataris étaient des champions de l’antiracisme, ils traiteraient avec dignité les travailleurs émigrés (souvent des musulmans d’Asie) chez eux. Ce n’est pas, hélas, toujours le cas.

Mis à jour (Lundi, 05 Décembre 2011 01:29)

 
микрозайм на карту