COR : Transparency International tire sur Blatter

Eco/Medias - MEDIAS

Dans un rapport de 12 Pages, l'ONG Transparency International a indiqué que la FIFA devait réformer sa gouvernance, jugée "opaque" et a mis l'accent sur les abus de pouvoir du président Joseph Blatter. L'ONG recommande notamment l'élaboration d'un code de conduite. Elle demande ainsi aux dirigeants de la FIFA de révéler de potentiels conflits d'intérêts et d'encadrer les dons aux personnes.

Elle invite également la FIFA à revoir le mode de désignation de ses dirigeants, à limiter la durée de leurs mandats, à augmenter la transparence dans ses transactions financières et la manière dont sont prises les décisions les plus importantes.

La FIFA qui n'est ni plus ni moins qu'un parti Stalinien a été éclaboussée par plusieurs affaires de corruption ces derniers mois. En novembre 2010, deux membres du Comité exécutif, le Tahitien Reynald Temarii et le Nigérian Amos Adamu, avaient été suspendus dans le cadre de la désignation des pays hôtes des Mondiaux 2018 (Russie) et 2022 (Qatar).

C'est ensuite l'élection du président de la FIFA qui s'est déroulée dans un climat délétère, avec la suspension à vie pour corruption de Mohamed Bin Hammam, rival du président Joseph Blatter et accusé d'avoir voulu acheter des voix lors d'une réunion de la Confédération du football caribéen début mai à Trinité et Tobago. Une décision injuste puisque l'actuel président de l'instance internationale a fait de même.

 
микрозайм на карту