AFR : Hors-jeu Raouraoua ! (Mahjoub Faouzi)

Eco/Medias - INTERNET

Le 24 janvier 2010, à Cabinda, en quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations, l'équipe d'Algérie bat, à l'issue des prolongations, les Eléphants de Côte d'Ivoire (3-2) et se qualifie pour les demi-finales. Son entraîneur avait nom Rabah Saadane. Celui des Ivoiriens s'appelait Vahid Halihodzic.

Saadane conduira ses troupes lors du Mondial sud-africain avant de se faire remercier sans égard. Le Bosniaque Hallihodzic a dû faire ses valises après la CAN, renvoyé sans ménagement.

Un an et demi après, l'équipe d'Algérie subit une lourde défaite face au Maroc et est pratiquement éliminée de la CAN 2012. L'entraîneur Ben Chikha est poussé à la démission. Débute alors une chasse au "sorcier blanc" et, coup de pied à toute logique sportive, c'est, tenez-vous bien, le Bosniaque Hallilhodzic qui est engagé par le président de la Fédération algérienne Mohamed Raouraoua!

Moralité de l'histoire : on peut devenir un ponte de la Fifa, cumuler les postes au sein de la CAF et de l'Union arabe de football, sans réellement aimer le foot, sans bien le connaître et sans savoir en parler. Il suffit juste de s'en servir. Mais la vérité du terrain finit pour vous rattraper et par mettre à nu votre ignorance.

 

 

 
микрозайм на карту