CAM : Pas d'élections pour la Ligue Professionnelle

Afrique - CAMEROUN

Les dirigeants de la ligue de football professionnel en création seront nommés, a annoncé le président de la Fédération camerounaise  (Fecafoot), Mohammed Iya, au terme d'une session ordinaire de l'Assemblée générale tenue à Yaoundé.

"Les statuts de la ligue de football professionnel ont été adoptés. Les dirigeants de cette nouvelle ligue ne seront pas élus. Ils seront nommés par la Fecafoot, après accord du ministre des Sports et de l'Education physique", a déclaré M. Iya.

"Nous allons entamer des discussions afin de prendre la meilleure décision possible", a ajouté le président de la fédération.

Cette décision a été diversement appréciée. Les présidents de clubs de football de première et de deuxième division ont menacé de boycotter le championnat, pour protester contre le non-respect des textes de la Fecafoot qui stipulent que les dirigeants de la ligue sont élus par leurs pairs.

L'Assemblée générale a frôlé l'impasse. Le ministre des Sports et de l'Education physique (Minsep), Michel Zoah, a dû intervenir pour recentrer les débats en clarifiant les enjeux de la ligue de football professionnel.

"Le sport camerounais traverse un moment difficile. Il faut recréer, innover... Il s'agit de faire un bond dans le sens de la qualité de la gestion du sport et du fonctionnement des clubs. Sinon, le football camerounais va mourir", a souligné le ministre.

Avec la présence des 130 délégués à l'Assemblée générale de la Fecafoot, le Minsep a rassuré que "le gouvernement va accompagner la Fecafoot en mettant d'importants moyens financiers et matériels pour accompagner la ligue professionnelle. Cet argent servira à payer les salaires des joueurs".

La Fecafoot mettra quant à elle 400 millions de francs CFA (environ 800.000 USD) à la disposition de la ligue. En retour, les équipes sont soumises à un fonctionnement véritablement professionnel, avec l'obligation d'avoir des aires d'entraînement, de s'entraîner au moins deux fois par jour et chaque club doit avoir toutes les catégories : poussins, minimes, cadets, juniors, seniors, etc.

"Ce n'est pas un diktat de la Fecafoot, ni une manière pour le gouvernement d'avoir la main mise sur le football. Nous voulons que les choses aillent pour le mieux. Tout le monde doit comprendre qu'on est fatigué des faussaires qui gèrent le football camerounais", a déclaré l'ambassadeur itinérant Roger Milla, dans un entretien avec Xinhua.

"C'est une honte qu'on soit classé à la 48e place mondiale, pour une équipe qui a fait six coupes du monde et gagné quatre coupes d'Afrique. Le Cameroun ne mérite pas ce rang. Ceux qui ne suivront pas les recommandations du gouvernement seront sanctionnés. Il est temps que les choses changent", a poursuivi l'ancien Lion indomptable.

Le président de l'Association des clubs de première division du Cameroun, Faustin Domkeu, a salué les initiatives gouvernementales pour le financement et "l'engagement de l'Etat à nous accompagner au cours d'une phase transitoire de deux ans, dans la mise en œuvre de ce projet de professionnalisation du football camerounais ".

Après l'approbation des comptes de l'exercice 2010, l'Assemblée générale a voté le budget 2011 de la Fecafoot arrêté en recettes à plus de 4 milliards de francs CFA (plus de 8 millions USD) et en dépenses à plus de 3,7 milliards (plus de 7,4 millions USD).

 
микрозайм на карту