FIFA : Ben Hammam dénonce un complot

Eco/Medias - MEDIAS

Les faits reprochés à Mohamed Bin Hammam, candidat face au sortant Joseph Blatter à l'élection de la Fifa (le 1er juin), auraient eu pour cadre une réunion de la Confédération du football caribéen, apparemment organisée conjointement par Jack Warner, président de la Concacaf et membre du CE de la Fifa, et M. Bin Hammam, les 10 et 11 mai derniers. Cette réunion aurait été en rapport avec l'élection présidentielle.

"Il est vrai que M. Bin Hammam s'est adressé aux représentants de la Confédération des Caraïbes (CFU) lors d'une réunion extraordinaire à Port of Spain, les 10 et 11 mai. Personne n'a tenté de cacher le fait que M. Bin Hammam a payé le voyage des délégués et couvert les frais administratifs de la réunion", poursuit le communiqué.
M. Bin Hammam "répète que toutes les allégations concernant des achats de voix sont totalement fausses" et qu'elles ont "pour but de (le) discréditer".

"Il a fallu 14 jours pour formuler ces allégations alors que M. Bin Hammam n'a eu que 48 heures pour y répondre", explique encore le communiqué pour qui la procédure en cours "fait partie des efforts pour empêcher M. Bin Hammam de se présenter à l'élection du président de la Fifa".

Vendredi, Sepp Blatter a lui aussi fait l'objet d'une procédure de la part du comité éthique de la Fifa. Il lui est reproché d'avoir été informé "à l'avance" par Jack Warner de versements présumés d'argent en liquide aux participants de la réunion des 10 et 11 mai.
Blatter et Bin Hammam doivent être entendus dimanche par le comité éthique de la Fifa, soit trois jours avant le scrutin présidentiel.

 
микрозайм на карту