FIFA : Ben Hammam contre attaque Blatter

Mondial/Can - FIFA
Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a dit ne pas se réjouir de voir son adversaire à la prochaine élection présidentielle, Mohamed ben Hammam, subir une «humiliation publique» dans une affaire de corruption, mais voici que ce dernier prétend aussi que Blatter devrait faire l'objet d'une enquête.

Ben Hammam a déclaré que le comité d'éthique de la FIFA, qui enquête actuellement sur des allégations de corruption le touchant lui et le vice-président de la FIFA Jack Warner, devrait également tourner son attention vers le président.

Blatter avait plus tôt indiqué dans un blogue qu'il était horrifié par les allégations de corruption qui jettent de nouveau la FIFA dans la tourmente à quelques jours de l'élection présidentielle.

Le candidat qatari dit que des preuves soumises à la FIFA suggèrent que Blatter «aurait été informé de paiements qui auraient été faits à des membres de l'Union caribéenne de football, paiements auxquels Blatter ne se serait pas opposé».

Selon le code d'éthique de la FIFA, tout membre doit rapporter une tentative de corruption.

Ben Hammam et le vice-président de la FIFA Jack Warner doivent se présenter à une audience du comité d'éthique afin de répondre aux allégations qui émanent du récent voyage à Trinidad du Qatari, dans le cadre de sa campagne électorale. Selon ces allégations, ben Hammam aurait tenté d'acheter le vote d'électeurs. Il soutient que ce scandale fait partie «d'un vaste plan visant à miner sa crédibilité» et le forcer à se retirer de la course à la présidence.

Blatter a déclaré que les deux hommes «s'étaient tenus à ses côtés» au cours des 20 dernières années. Il a toutefois ajouté qu'il admirait le courage de l'Américain Chuck Blazer, qui a rapporté cette corruption alléguée.

 
микрозайм на карту