FIFA : La comédie à deux (Mahjoub Faouzi)

Mondial/Can - FIFA

Ils marchaient depuis 1995, la main dans la main. Ils étaient amis, associés, complices. Et puis, coup de théâtre, les voilà qui "divorcent" et se lancent dans une gué-guerre fratricide, se bombardant d'épithètes peu amènes. Ils, ce sont le Suisse Joseph S. Blatter et le Qatari Mohamed Bin Hammam. Le président en exercice de la Fifa et celui de la Confédération asiatique de football (AFC). Tous deux sont candidats à l'élection présidentielle de la Fifa, prévue le 1er juin à Zurich.

Blatter (76 ans) en poste depuis juin 1998, n'a pas de projet ou plutôt il affirme vouloir "terminer sa mission", comme s'il n'avait pas eu le temps, pendant treize ans de règne absolu! Bin Hammam, homme d'affaires prospère et proche du cheikh Hamad bin Khalifa al-Thani, l'émir du Qatar, veut le pouvoir. Il entend injecter du sang frais à la Fifa, lui conférer plus de "créativité, de transparence, moderniser son organisation et mieux répartir ses richesses". Comment? Il ne le dit pas. Ses détracteurs en rigolent : " Avec lui à sa tête, la Fifa ira à sa perte. Ses "réformes" seront le canular du siècle. C'est un autocrate qui n'a instauré à l'AFC, ni démocratie, ni transparence, ni intégrité."

Les frères d'hier se sont lancé dans la pêche aux voix. Avec un net avantage pour le Suisse : l'homme est un expert dans le verrouillage des scrutins. Il s'est constitué depuis 1998 une armée d'obligés, notamment en Amérique du Sud, du Centre et du Nord et en...Afrique. Il a une totale main mise sur la logistique de la Fifa. Il sera difficile à déboulonner avant....2015! Bin Hammam a les moyens de ses ambitions mais il ne peut compter ni sur le soutien de l'Europe (Michel Platini attend 2015), ni sur celui des Amériques. Un handicap insurmontable.

C'est dire que la gué-guerre entre Blatter et Bin Hammam fait plus penser au canular qu'à une véritable bataille électorale. Comme si les deux hommes étaient de connivence : la candidature du Qatari servant d'alibi démocratique au Suisse. Alors, comédie, comédie..../ Mahjoub Faouzi

 

 
микрозайм на карту