Racisme : Blanc blanchi, Blaquart au placard

Eco/Medias - ECONOMIE

Le Conseil fédéral de la fédération française a «renouvelé sa confiance» au sélectionneur tricolore Laurent Blanc dans le cadre de l'affaire des quotas dans les écoles de formation et aucune sanction n'a été prise contre Mohammed Belkacemi, conseiller technique pour le football des quartiers, qui avait enregistré sur son téléphone la fameuse réunion du 8 novembre 2010, «en raison de son statut de cadre d'Etat. » En revanche, la FFF a mis à l'étude l'ouverture de «procédures disciplinaires» contre le directeur technique national François Blaquart, suspendu à titre conservatoire dès le début des enquêtes, et dont les paroles lors de la fameuse réunion du 8 novembre ont été jugées «regrettables» par la ministre des Sports Mme Jouanno et André Prévosto, directeur général adjoint de la FFF et homme de confiance de Fernand Duchaussoy, qui avait reçu l'enregistrement de la réunion des mains de Mohamed Belkacemi, sans rien en faire.

 
микрозайм на карту