ALG : Professionnalisme de pacotille à la LNF

Eco/Medias - PRESSE

Une nouvelle fois le gestionnaire de la fédération, Mohamed Raouraoua, "et son ami de 40 ans", Mohamed Mechrara, président de la Ligue, qui se trouvent tous les deux en vadrouille sont épinglés par la presse nationale sur le lancement du professionnalisme. Dans un billet que nous vous proposons notre confrère d'infosoir, dénonce une mascarade.

Il est temps que le football national soit doté d’une véritable ligue professionnelle pour au moins gérer la compétition et défendre les intérêts de 32 clubs devenus «professionnels» depuis le début de l’actuelle saison. En effet, le bricolage doit cesser au sein de cette instance qui s’est, encore une fois, emmêlé les pinceaux et les pattes en prenant une décision et son contraire en l’espace de quelques heures. En effet, après avoir annoncé, lundi après-midi, sur son site internet que les rencontres JSM Bejaia – CR Belouizdad et USM Blida – MC Alger allaient se dérouler à huis clos, voilà que la ligue de M. Mecherara change d’avis dans la soirée en décidant de faire disputer le match de Bejaia en présence du public. Pourquoi ce changement subit, alors que la ligue aurait dû prendre toutes ses précautions avant de balancer sa décision et de se fondre dans des explications aussi incohérentes que farfelues du genre «des dispositions sont déjà prises en termes d’organisation» pour expliquer ce changement. La direction du CRB, qui avait reçu un fax indiquant que le match devait se dérouler à huis clos, ne s’est pas empêché de dénoncer l’attitude de la LNF qui a fait preuve de manque de professionnalisme et coupable de semer le trouble entre les clubs. Deux fax contradictoires en l’espace de trois heures, cela ne fait pas du tout sérieux et discrédite une instance à qui les présidents de clubs ont décidé de tourner le dos en s’organisant carrément en association pour défendre leurs intérêts dans cette phase cruciale de professionnalisation du sport roi en Algérie. ( in infosoir - A.S-B)

 
микрозайм на карту