scatvids.club javvids.com shemalecuties.top

ITW- Mondial : Zetchi et les droits TV (Exclu)

Maghreb - ALGERIE

Approché en marge de la 12e Assemblée générale extraordinaire de la CAF qui s’est tenu dimanche au Charm El Cheikh, le président de la Fédération Algérienne de Football, Kheireddine Zetchi a accepté de revenir pour Botola sur cette rencontre. Entretien exclusif  l' envoyé spécial de Botola, NAZIM BESSOL.

Président, l’AGEx vient d’être levée, comment se sont déroulés les travaux ?

Dans de très bonnes conditions pour ne pas dire excellentes. Nous avons été très bien accueillis dans cette magnifique région de Charm El Cheikh. Pour ce qui est des travaux, nous avons élu un nouveau représentant au Conseil de la FIFA en la personne du Malawien Walter Nyamilandu et adopté plusieurs points dont celui relative à la décentralisation des droits TV.

Justement, qu’elle était votre position par rapport à cette question ?

Il s’agit d’un point très important pour toutes les fédérations surtout celle du top 10 africain dont nous faisons partie. Nous avons défendu et milité avec les autres membres pour la décentralisation des droits de retransmission des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar et la motion a été adoptée à la majorité.

Mais quel est l’enjeu de cette décentralisation des droits ?

Le principe de base est celui d’un retour vers l’autonomie et l’indépendance de la gestion et de la négociation pour les droits TV par les fédérations qui le souhaitent. Son adoption constitue un point positif. Nous pouvons maintenant gérer et négocier à notre guise, sans subir aucun diktat.

Au rayon des bonnes nouvelles il y a eu aussi l’attribution de l’organisation du CHAN 2022 à l’Algérie.

Effectivement je voulais laisser ça pour la fin, mais vous me devancez. Il s’agit d’une très bonne nouvelle et j’en profite une nouvelle fois pour remercier le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour sa décision de ramener une compétition d’envergure dans notre pays. Le premier ministère, celui de la jeunesse et des sports, la télévision nationale et les wilayas hôtes pour leur engagement et leur soutien à la candidature qui vient de se concrétiser. Je remercie également les membres du CE de la CAF et à leur tête le président Ahmad pour leur confiance et enfin une pensée aux personnes qui ont élaboré et travaillé sur ce dossier.

Une candidature qui place l’Algérie en bonne place pour l’organisation de la CAN en 2021 en cas de défection de la Côte d’ivoire comme on l’entend dans les couloirs …

J’ai entendu aussi cela, mais pour le moment il n’y a rien d’officiel. A peine des discussions informelle sur la question. Mais il est sûr que si nous devions candidater avec bien évidemment l’accord du président de la République Abdelaziz Bouteflika et des hautes autorités du pays, nous le ferons, afin de pouvoir ensemble postuler et remettre l’Algérie dans le gotha du football continental et mondial. Je pense que pour l’édition de 2021, si cela venait à se confirmer, l’Algérie serait prête pour un tel évènement.

Sur le plan national comment vivez-vous les dernières attaques et polémiques au centre desquelles on vous a placé ?

Au risque de vous surprendre, je vis cela très sereinement. La fédération s’est tracée des objectifs à moyen et long terme. Nous sommes dans le respect de notre logique et des objectifs tracés à savoir assainir le football professionnel,mettre les jalons pour que la formation reprenne ses droits dans notre football…

Que se passe-t-il au niveau du de l’arbitrage ?

Ce ne sont ni plus ni moins que de vieux réflexes qui sont toujours là, qui ont la peau dure. Et certains veulent les perpétuer. Il y a des personnes qui pensent à tort que nous allons remettre en cause toutes une politique parce que telle ou telle autre équipe a perdu un match. Ils se trompent lourdement. Je tiens à prévenir que le résultat d’un match ne peut en aucun cas remettre en question la stratégie de la fédération.

Mais cette stratégie en sort affaiblie si chaque journée de championnat apporte son lot d’erreur d’arbitrage …

Nous sommes conscients qu’il existe des manquements et des défaillances au niveau de l’arbitrage et nous continuerons à sanctionner tous ceux qui dérogerons aux règles. Nous donnons toutes les semaines, tous les week-end, des directives aux responsables de la Commission Fédérale d’Arbitrage (CFA) pour que les arbitres soient à la hauteur des matchs qu’ils dirigent. Il y a des manquements, nous le constatons et nous agissons. Cependant, nous restons persuadés, qu’il y a eu une nette amélioration dans l’arbitrage et nous veillerons à ce que le futur soit meilleur.

Allez-vous prolonger votre séjour en Egypte pour assister à la rencontre Al Ahly – ES Sétif, au Caire mardi pour le compte des demi-finales de  la C2 africaine ?

Ca aurait vraiment été un plaisir d’assister à cette rencontre entre deux grandes équipe du continent. Mais malheureusement je ne pourrais y être j’ai des obligations personnelles qui me mèneront ailleurs, mais mes accompagnateurs, le Secrétaire général Mohamed Saad et Rachid Gasmi, membre du BF seront présents pour accompagner la délégation sétifienne à qui je souhaite Inch Allah plein succès dans cette première manche.

ENTRETIEN REALISE PAR NAZIM BESSOL, A CHARM EL CHEIKH (IN BOTOLA)