CAF : Ahmad- Hayatou, le duel a commencé

Eco/Medias - MEDIAS

Botola (ndlr- Bi hebdomadaire algérien) avait annoncé en exclusivité la candidature du malgache Ahmad (54 ans) au poste de président de la CAF. Le dépôt de candidature étant clos, le président de la Fédération malgache de football et vice-président du Sénat est le seul à défier l’actuel patron du football continental, le camerounais Issa Hayatou (70 ans) en poste depuis 1988 (soit 28 ans, un record de longévité !!!). Les élections auront lieu en mars prochain à Addis Abeba. Le malgache qui place sa candidature sous le signe de la transparence aurait le soutien de la COSAFA (14 pays). Il attend, selon ses proches, le feu vert de la CAF, confirmant sa candidature, pour entamer sa campagne et présenter son programme qui appelle aux réformes. Toujours selon ses proches, Ahmad remplit les critères notamment celui d’être membre du CE de l’institution. Et l’affaire du contrat signé entre Issa Hayatou et le groupe Lagardère pour les droits TV de toutes les compétitions africaines (2017-2028), sans avis d’appels d’offres, pourrait chambouler tous les pronostics.

Du côté de Zurich, siège le la FIFA, cette transaction n’est pas à prendre à la lé- gère. Elle pourrait en appeler d’autres et apporter de profonds changements dans la gestion opaque de la CAF, tant elle ressemble étrangement, à celle qui a fait chuter l’omnipotent Joseph Blatter de son fauteuil royal. Si la justice égyptienne a ordonné une enquête, la prudence est de mise dans l’entourage du vieux lion Issa Hayatou. Il n’est pas question pour lui, de se rendre au Caire compte tenu du fait qu’il peut traiter les dossiers brûlants du football africain à partir de son bureau de Yaoundé. Dans un communiqué, la CAF a indiqué que «des informations erronées, publiées par la presse égyptienne, et largement relayées à travers le monde, font état d’une recommandation faite au Procureur général de l’Egypte, de poursuites pour corruption contre le président de la CAF. Ladite recommandation serait le fait de l’Autorité égyptienne de la concurrence, qui accuse la CAF de violation des règles de la concurrence en vigueur en Egypte, dans la procédure d’attribution des droits commerciaux pour certaines compétitions de la CAF, pour la période 2017-2028.» -
AB.LAHOUARI (IN BOTOLA)

 

 
микрозайм на карту