AFR : Hayatou ... zappe Raouraoua

Eco/Medias - MEDIAS

Le représentant du football algérien au sein du Comité Exécutif de la CAF, Raouraoua III perd de plus en plus de son aura au sein de l’instance africaine. Malgré le fait qu’il ait fait allégeance à sa majesté Issa Hayatou, en déclarant à plusieurs reprises, qu’il n’était pas candidat à la présidence de la CAF, il ne tient aucun rôle important dans l’organisation technique des grandes compétitions africaines. Ainsi, à la CHAN qui se tient à Kigali, il a été contraint de rentrer en Algérie, juste après la réunion du CE de la CAF, ne pouvant rester que pour jouer au «touriste». De fait, il apparaît que les déclarations de Raouraoua III ont produit un effet inverse et ont étonné la majorité des  membres du CE qui les considèrent beaucoup plus comme un coup de com’, pour une consommation locale. Preuve en est, à la suite de la dernière décision de Issa Hayatou, de déléguer ses pouvoirs au sein de la CAF. Sur les conseils de son médecin traitant, il les à confiés à d’autres membres du CE pour ne s’occuper que de la FIFA dont il est le président intérimaire jusqu’au 26 février à Zurich.

A Kigali, et malgré un avis contraire du CE, le grand baobab africain a signé une délégation de pouvoir à Suketu Patel et Almamy Kabele Camara, respectivement 1er et 2e vice-président de la CAF, conformément aux règlements. "Ces derniers auront la charge des relations entre la CAF, les autres confédérations, les membres et les candidats à l’élection pour la présidence de la FIFA jusqu’à la clôture du processus électoral à la FIFA. Ils seront notamment chargés de conduire les délégués africains lors du Congrès de la FIFA le 26 février 2016 à Zurich", précise un communiqué de l’instance. Les deux dirigeants sont autorisés à jouer un rôle important, dans le choix éventuel du candidat qui sera soutenu par la CAF lors des élections à la présidence de la FIFA. Un choix qui sera annoncé le 5 février prochain et qui irait certainement au président de la Confédération asiatique de football, le Bahreïni, Cheikh Salman. Un revers de plus pour celui qui avait reçu en grande pompe à Alger, le secrétaire général de l’UEFA et candidat également à la présidence de la FIFA, l’Italien Gianno Infantino.- (In BOTOLA)

 
микрозайм на карту