ALG : Raouraoua III préfère les studios

Eco/Medias - MEDIAS

Il est de tradition dans tous les pays du monde de voir  les responsables du football occuper les tribunes lors du coup d’envoi de la saison. L’Algérie fait exception. L’actuel gestionnaire de la FAF depuis une quinzaine d’années, Raouraoua III a une nouvelle fois montré que le jeu à onze n’était pas sa tasse de thé. Il préfère et de loin,  les plateaux de télévisions et les studios de la radio où cette fois-ci, il n’était pas à son aise. Usure du temps qui passe ? Vendredi matin, la Chaîne III lui a rendu visite au Centre de Sidi Moussa appartenant à la Jeunesse et aux Sports pour un entretien d’une heure.

Tout en saluant l’initiative du Service des Sports de la Radio, il y a lieu de dire que Raouraoua III n’a apporté aucune solution aux problèmes du football comme la corruption, l’homologation des stades, la violence … De plus, il s’est accaparé une nouvelle fois du football professionnel alors que le rôle primordial, faut-il le rappeler, de la FAF est de s’occuper du développement du football amateur. A ce secteur, il n’a consacré que deux misérables minutes. Les centaines de présidents de clubs amateurs ont depuis longtemps accepté la servitude volontaire au lieu d’exiger une plus grande attention. Tant que les subventions de l’Etat sont généreuses… – BN (IN BOTOLA)

 
микрозайм на карту