AFR: Raouraoua fait de la sous traitance

Afrique - CAF

Voilà que l’on nous annonce avec fracas, alors que le site de la FAF reste muet, la visite d’inspection  des stades du 8-Mai 45 de Sétif et de Messaoud Zeggar d’El Eulma, par Raouraoua III, accompagné du président de la Ligue Professionnelle, Mahfoud Kerbadj. Dans son programme, il est même question d’une réunion «spéciale» avec les autorités des deux villes. Une excellente initiative mais guère innocente qui dévoile un peu plus les « faiblesses et maladresses » de l’instance fédérale. Quelques jours auparavant, une information fuitée de Dely Brahim a fait état d’un rapport du délégué de match Sétif- Raja Casablanca (2-2). Le délégué égyptien aurait émis quelques réserves sur quelques menus détails concernant la sécurité, à la Commission de sécurité de la CAF et non pas à son Comité Exécutif  qui n’a pas siégé. Et il y a lieu de croire qu’il n’y a pas le feu puisqu’aucune sanction n’a frappé l’ESS et le MCEE. Elles vont entamer prochainement la phase de poule, sans aucun préjudice. Quand à faire croire que le problème se pose au niveau de la gestion des tribunes officielles, la CAF n’en a rien à cirer. Ce n’est pas son problème, ni celui de la FAF. Ces tribunes sont du ressort exclusif du premier responsable de la wilaya.

Si tous les dirigeants du continent reconnaissent à l’Algérie, la richesse de ses  infrastructures sportives, ils reconnaissent également qu’elles sont victimes d’un manque d’organisation dans la gestion technique et de la sécurité d’une rencontre. Et là, la responsabilité incombe en premier chef  à la FAF. Durant trois mandats (soit plus d’une douzaine d’années), l’actuel gestionnaire du football a ignoré totalement la sécurité dans les stades. Il n’en a pas visité un seul et n’a pas assisté à un seul match de championnat. Il a passé plus de temps à l’étranger que dans son pays, à cause de ses affaires et de ses «responsabilités » au sein des instances internationales du football qui vont s’amenuisant. L’échec de sa politique est cuisant. Aujourd’hui, en perte de vitesse - Une visite d’inspection de tous les stades du continent qui vont abriter la phase de poule de la Ligue d’Afrique (C1) a été prévue -  il a pris les devants pour entrer dans les bonnes grâces d’Issa Hayatou. On appelle cela faire de la sous-traitance. AB. LAHOUARI / IN BOTOLA

 
микрозайм на карту