ALG : Algérie1. flingue Raouraoua

Eco/Medias - MEDIAS

Dans un commentaire intitulé « Raouraoua contraint d’obeir à l’injonction du président Bouteflika », le site Algérie1.com, assaine quelques vérités crues, connues mais mis sous silence par quelques medias nationaux, sur le comportement indécent de celui qui est à la tête du football algérien.

« Vahid (Halilhodzic) doit rester avec nous » telle est l’injonction du président Abdelaziz Bouteflika adressée à Mohamed Raouraoua le président de la fédération algérienne de football. Et celui-ci n’a plus le choix. Il ne peut plus se séparer de l’emblématique entraineur des verts sauf si ce dernier a la volonté de quitter les fennecs de sa propre initiative. En effet,  c’est un secret de polichinelle d’affirmer que Raouraoua est derrière l’éventuel départ de Halilhodzic. C’est lui aussi qui est derrière les articles de journaux qui ont descendu en flammes le sélectionneur national. Comment expliquer sinon l’invitation faite à l’entraineur du club de Lorient Christian Gourcuff de venir discuter à Alger de son éventuelle recrutement à la veille du départ des verts au Brésil, et comment expliquer son invitation par la FAF à assister aux matches de l’équipe nationale durant la coupe du monde ? En effet, démoraliser les joueurs de l’équipe nationale qui vouent un très grand respect à Halilhodzic et surtout démoraliser ce dernier en le perturbant par ces manigances à deux balles tels ont été les desseins de Raouraoua. Des observateurs avertis, ayant une bonne connaissance des arcanes de la Fédération algérienne de football, ont même avancé que son président souhaitait même l’élimination précoce de l’Algérie avant les 8èmes.

Remplacer le grand Halilhodzic par un entraineur de petits club, qui n’est pratiquement jamais sorti de sa Bretagne natale, pour driver la sélection nationale c’est faire preuve de beaucoup d’irrespect et de mépris pour les joueurs, pour les millions d’Algériennes et d’Algériens fans inconditionnels des fennecs et partant pour ce grand pays sportif qu’est l’Algérie. Selon nos informations, Christian Gourcuff a donné son accord à la Fédération algérienne de football afin de prendre en main les destinées de la sélection après la Coupe du monde, sauf qu’aujourd’hui la donne a changé. Effectivement il y a un gros problème pour Raouraoua, car les Algériens se sont mobilisés en masse sur le web pour soutenir le maintien de Vahid Halilhodzic à la tête des verts et surtout leur président (Bouteflika) qui s’est joint à eux pour ordonner son maintien en considération du travail accompli et des performances exceptionnelles en coupe du monde qui ont rehaussé le prestige de l’Algérie dans le monde. A quand la médaille du mérite national à Vahid ?

 
микрозайм на карту