AfriqueGHANALes Infos

GHA : Encore une histoire de match truqué au Ghana

ABL

Le football ghanéen à nouveau devant de fortes accusations trucage, au lendemain de la 34eme et dernière journée du championnat ghanéen, notamment pour ce qui est du résultat du match remporté par Ashanti Gold aux dépens d’Inter Allies (7-0). « Des images vidéo publiées montrent un footballeur d’Inter Allies marquer deux buts contre son camp.» Dans un entretien avec une radio FM de Kumasi, le joueur incriminé, défenseur central, reconnait avoir marqué délibérément contre son camp pour faire échouer le plan d’un syndicat de parieurs. « J’ai entendu dire dans notre hôtel que mon équipe devait perdre le match sur le score 1-5, j’ai décidé de gâcher ce pari parce que je ne cautionne pas ces choses-là. Après le match, le staff m’a félicité d’avoir gâché le plan des parieurs”, a-t-il ajouté, rappelant avoir promis à son entraîneur que s’il le faisait entrer, il fallait mettre fin à ce pari. Après le match, mes coéquipiers m’ont félicité”, a-t-il poursuivi. Dans un communiqué, la Fédération ghanéenne de football (GFA) a annoncé l’ouverture d’une enquête.

De son côté, la direction du club Inter Allies Football Club, relégué en D2 ghanéenne, a également annoncé l’ouverture d’une enquête. En 2018, un ancien président de la GFA, Kwesi Nyantakyi, contraint à la démission par un scandale de corruption, avait été banni à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre, aux niveaux national et international) par la chambre de jugement de la commission d’éthique indépendante de la FIFA. La même année, l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey, qui avait officié le match Afrique du Sud-Sénégal (éliminatoires de la Coupe du monde 2018) était  suspendu à vie par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Ce match avait été rejoué, avec la victoire du Sénégal (2-1) qui s’est alors qualifié pour le Mondial de Russie.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité