AfriqueLes Infos

GBS : Nascimento suspendu mais serein

ABL

A un jour des élections, le député et président de la Fédération de football de Guinée-Bissau (FFGB), Manuel Nascimento, candidat pour un nouveau mandat a été suspendu pour une durée de 10 ans par la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la FIFA. Il lui est reproché «son implication et sa participation dans un fait de justice populaire à l’encontre d’un homme en Guinée-Bissau», violant ainsi l’article 23 (Protection de l’intégrité physique et morale) du Code d’éthique de la FIFA. Il devra également s’acquitter d’une amende de 100 000 francs suisses (environ 93 000 euros). Une vidéo de l’incident a été diffusée sur les réseaux sociaux où voit le Bissau-Guinéen se transformer en pseudo-shérif en menaçant un supposé voleur, attaché par des pneus, en l’aspergeant à l’aide d’un bidon d’essence «Cet homme est un voleur bien connu dans le pays, même par les policiers, qui a été arrêté. Je suis passé par là et, en tant que député de la nation, je me suis arrêté pour savoir ce qui se passait. Puis j’ai fait semblant de le brûler avec eux en attendant l’arrivée des autorités», s’est défendu Nascimento auprès de la Deutsche Welle.

A notre confrère Nazim Bessol de footafrique.com, Nascimento avait déclaré, il y a deux mois environ «La vidéo qui a fait le tour du monde et qui m’incrimine a été filmée et postée par mes adversaires. Dommage que vous ne compreniez pas notre langue, sinon vous m’entendrez à la fin de cette vidéo en train d’appeler au téléphone le ministre de l’intérieur pour envoyer les policiers pour aider ce monsieur. Je précise que ce dernier était un voleur, il volait à mains armées. J’étais de passage et j’ai vu cette foule qui tentait de le lyncher. Je voulais le sauver», assurait ainsi le dirigeant à footafrique.com. Nascimento est serein malgré cette suspension et se dit confiant sur la levée de sa suspension, considérant qu’il s’agit d’un complot : «Imaginez, cette affaire a été rendu public un jour avant les élections. Je suis calme. J’ai parlé avec mon avocat et nous avons 60 jours pour nous défendre.» Au vu des images, cela s’annonce tout de même compliqué…

WXWWX

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité