CHAN 2020Les InfosMondial/CAN

FIFA : Zurich joue la prudence

BN

Le bras de fer qui a opposé le Comité de gouvernance de la CAF à la FIFA dont le siège est à Zurich connaîtra son épilogue dans les heures à venir. Celui de l’instance panafricaine a affiché clairement son opposition à la décision du Comité d’urgence de la CAF de se voir «dépouiller» de ses prérogatives statutaires, après le complément d’enquête demandé, concernant les candidatures de Ahmed Yahya et de Patrice Motsepe. La FIFA a « récupéré le bébé », en rappelant que le futur président de la CAF devient automatiquement vice-président de l’instance mondiale et qu’il lui revenait d’opérer son propre contrôle sur les candidats à la présidence et ceux qui postulent pour un siège au Conseil de la FIFA.

En effet, les juges chargés du contrôle à Zurich n’évoquent à aucun moment les élections de la CAF et préfèrent écrire «candidats à la vice-présidence de la FIFA» et « membre au Conseil de la FIFA ». Mieux, il laisse toute la latitude au Comité de gouvernance de la CAF d’intervenir, en disposant : « À cet égard, nous vous informons que le Comité de contrôle a, sur la base des informations disponibles, déclaré les candidats suivants, éligibles aux postes respectifs ». Un passage qui sous-entend que d’autres parties, et notamment le Comité de gouvernance de la CAF, peuvent détenir d’autres éléments à même de lui permettre de statuer autrement. Une nuance qui peut, dès aujourd’hui, porter ses effets.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité