AlgerieLes Infos

FAF : Offensive médiatique victorieuse

LAFORDASSE (IN BOTOLA)

Il était temps ! Après un long silence, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, est monté sur le ring de la communication pour rendre coup par coup et remporter son combat par KO. Longtemps cantonné dans le rôle du leader silencieux, mais qui contrôle tout, à l’image de celui d’une équipe cycliste, il a observé les tentatives d’échappées et les sorties de quelques charlatans des plateaux-TV sans leur accorder trop d’importance, sûr de ses convictions dans les réformes qu’il a mises en place. En bon maillot jaune, il a ménagé son équipe et laissé la concurrence s’essouffler pour ne pas dire se ridiculiser, en envoyant de temps en temps ses collaborateurs, notamment Salah Bey Aboud, canaliser l’ardeur des négateurs.

En bon maillot jaune, il a distribué les rôles de chacun de ses équipiers. Amar Bahloul, membre du Bureau Fédéral et porte-flingue, a ouvert la voie. Il a préparé le coup d’envoi de son président, vendredi dernier sur les ondes de la chaîne III. Du coup, l’on a compris que Zetchi avait attendu l’étape décisive pour changer de braquet devant les « petits mollets » qui tentaient d’arpenter le col le plus dur pour montrer leurs forces et ce, dans une dernière tentative de déstabilisation généralisée, amorcée dans la foulée de la fuite de la circulaire N°264/2020 du MJS. L’échec a été total. Ils ont crié trop victoire avant de constater que le haut du sommet leur était inaccessible et que la FAF avait, bel et bien, un véritable leader du football national.

Conscient de sa capacité à faire la différence et surtout de rétablir la vérité sur plusieurs points, notamment la question de l’amendement des statuts, Zetchi a pris la parole et pas qu’une fois, mais plutôt deux, en moins d’une semaine, pour mettre tout le monde d’accord. Le lendemain, c’était au tour de Mohamed Saâd, Secrétaire général de la Fédération algérienne de football et ancien journaliste, de venir balayer d’un revers de la main une multitude de fake news et de boules puantes. Mis sur orbite, le président a remis une seconde couche, sur les ondes de la chaîne II de la Radio nationale, pour revenir sur l’actualité immédiate (nomination de Madjid Bougherra à la tête de la sélection A’, arbitrage…) et des dossiers à l’internationale.

Une troisième sortie, cette fois-ci à la télévision (Al Hayat TV) qui doit être diffusée cette semaine. Le président Kheireddine Zetchi disposera de beaucoup plus de temps (environ 2 heures) pour expliquer, décortiquer et surtout répondre aux coalisés et leurs soutiens. Une intervention, qui suscite déjà beaucoup d’inquiétude, alors que l’option sportive depuis fort longtemps intoxiquée, a découvert en l’espace d’une semaine un président jeune, compétent, qui maîtrise parfaitement ses sujets et qui dispose d’une vision et un programme déjà mis en branle. Bref, tout ce que n’aiment pas les négateurs, les tricheurs et les charlatans.

LA FORDASSE

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité