AlgerieEuro/AfriqueLes Infos

ALG : Marginalisé, Mandi en colère

DjO

Selon des rapports médiatiques espagnols, la raison la marginalisation de l’international algérien du Betis Séville, Aïssa Mandi, par son entraîneur, Alexis Trujillo, est tout simplement extrasportive. En effet, le nouveau coach des Sévillans n’a pas apprécié que le défenseur algérien refuse de prolonger son contrat. Depuis la reprise de la Liga, Aïssa Mandi était resté le plus souvent sur le banc de touche. Sur les 5 matches disputés par le Betis post-covid, Mandi a été laissé sur le banc lors du derby andalous face au FC Séville (0-2), avant d’enchaîner trois titularisations face à Grenade (2-2), à l’Athletic Bilbao (0-1) et l’Espanyol (1-0), puis contre toute attente, le coach Trujillo l’a remis sur le banc lors de la débâcle Levante (2-4), provoquant la colère de l’Algérien. En fin de contrat en juin 2021, les clubs veulent profiter de cette situation pour enrôler le défenseur. En effet, le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais, Juninho, les dirigeants de Newcastle, de l’Atletico Madrid et du FC Barcelone ne cachent pas leurs intérêts pour le joueur algérien. Un petit détail risque d’éliminer les Blaugrana puisque l’entraîneur Quique Setién, qui avait Mandi sous sa coupe au Betis Séville, n’est pas sûr de rester au Camp Nou. La valeur commerciale de Mandi est de 16 millions d’euros, mais l’équipe andalouse fixe la clause libératoire à 30 millions d’euros. L’international algérien a participé à 25 matches en Liga cette saison, et son contrat avec l’équipe andalouse prend fin à l’été 2021.

-DjO.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité