AfriqueLes Infos

CAN : Face à la Covid, la CAF sort le bâton

48 matchs sont au programme de la 3e et 4e journée des éliminatoires de la CAN 2021, entre le 11 et 17 novembre. 

Et ceux sont autant de raisons pour la Confédération Africaine de Football (CAF) de s’inquiéter du bon déroulement de ces rencontres, alors que le calendrier international s’annonce des plus chargés et des plus instables cette année. Pour se faire et afin d’éviter de se retrouver avec une série de rencontre à reprogrammer en cas de contamination ou d’impossibilité de se déplacer pour les sélections africaines, la CAF n’est pas allée par quatre chemins.

Réuni vendredi, le comité d’urgence de la Confédération africaine de football (CAF) a pris une série de mesures et tenté d’anticiper les différents cas de figure. Ainsi, les équipes risquent de lourde sanctions sportives allant jusqu’à la perte du match en cas de contamination massive ou d’incapacité à rallier le pays hôte.

Matchs perdus sur tapis vert si

Pour le comité d’urgence de la CAF, dont les décisions doivent être entérinées par le comité exécutif suivant « tout match devra être joué si l’équipe compte au moins onze (11) joueurs (dont un gardien de buts) et quatre (4) remplaçants», indique la CAF.

De plus, «dans le cas où une équipe ne peut se rendre sur le lieu du match ou recevoir un match du fait des restrictions de voyage ou autres motifs liés à la COVID-19, elle sera considérée comme ayant perdu le match 2-0.»

Enfin, «si une équipe ne dispose pas du nombre minimum de joueurs requis, soit onze (11) joueurs (dont un gardien de buts) et quatre (4) remplaçants), elle sera considérée comme ayant perdu le match 2-0.» Les sélectionneurs ont à leur tour anticipés et plusieurs d’entre eux ont opté pour des listes très élargies et avoir de la marge en cas de contamination dans le groupe. Ces derniers bénéficieront comme en Europe, 5 remplacements.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité