AlgerieLes InfosMEDIAS

COA: Berraf refuse de retirer les médailles du mérite à la Issaba*

Yanis B (Botola)

Le cumulard du Comité Olympique et sportif algérien (COA), l’ex-député RND, Mustapha Berraf continue d’alimenter les médias des « coalisés » entre deux avions, par des effets d’annonce, pour faire diversion. Sans scrupule, il fait fi des revendications de l’opinion sportive qui appelle au changement et par-là même, au retrait des médailles olympiques du mérite distribuées, aux corrompus qui ont dilapidé et pillé les biens du peuple algérien (L’un d’eux est d’ailleurs sous les fourches caudines de la justice actuellement). Dans ce contexte, une intervention du CIO est à prévoir puisque ces médaillés ont bafoué les règles les plus élémentaires de l’organisme international. En attendant, le 25 décembre au niveau du Musée olympique à Alger, le COA organise, sans passer, par le Comité exécutif qui a gelé ses activités, pour protester contre la mainmise de cet organisme par son président « une rencontre entre les différents acteurs du sport national, entre autres des dirigeants, d’anciens athlètes et des personnalités du monde de la politique et de la presse».

Mais qui sont donc ces différents acteurs ? Toujours les mêmes depuis une décennie et plus. Ils soutiennent grâce à des privilèges consentis, un soutien inconditionnel à Mustapha Berraf et auront pour mission d’évoquer la «santé» du sport algérien. Or, pour les lanceurs d’alerte, il s’agit-là d’une initiative personnelle pour cacher la crise qui secoue le Mouvement olympique algérien depuis plusieurs années. Elle a comme objectif de remettre en selle, Mustapha Berraf qui cherche à se replacer au sein du sport national avec l’avènement d’un nouveau gouvernement. Seulement voilà, l’opinion sportive n’est pas dupe et le fait savoir. Le vent du renouveau est de retour et ordonne la promotion des compétences nationales de notre jeunesse.

¨ Il s’agit d’un mot en langue arabe qui signifie « bande de malfaiteurs ». Des oligarques corrompus qui répondent actuellement devant la justice algérienne de « détournements de l’argent public»

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité