AfriqueCÔTE D IVOIRELes Infos

CIV : Diby a favorisé Drogba

ABL AVEC API

Quelques heures après la décision de la suspension du processus électoral à la Fédération ivoirienne de football, le secrétaire général de la commission électorale Sam Etiassé Jean-Baptiste a donné les raisons de son refus d’entériner la décision rendue le dimanche 9 août 2020. Lors d’une conférence de presse, le mercredi 12 août 2020, Etiassé a expliqué que cette décision de la commission électorale, dirigée par l’ancien ministre Réné Diby et rendue dimanche, n’est pas conforme à ce qu’a décidé à l’unanimité l’ensemble des sept membres le jeudi 6 août sur la base des textes et du code électoral. “Je veux être un exemple et ne pas tomber dans la tricherie. Je ne signerai pas. »

Dans un communiqué, la FIF accuse le président de cette commission, l’ancien ministre René Diby, d’être à l’origine des manquements. L’instance assure avoir «reçu une note, adressée par 4 membres de la Commission électorale, dénonçant les agissements du Président de leur commission et déclarant ne pas se reconnaître dans la décision que lui et certains membres de la commission ont adoptée». De son côté, Diby s’est expliqué dans un courrier en admettant, selon la FIF, «avoir agi en toute naïveté, pour préserver la cohésion sociale, en cette période sensible et avoir trouvé, avec les ‘éminents juristes, membres de la Commission, une solution ad ’hoc’».

Le président de la Commission de candidature, Diby a jugé préférable de valider le dossier de Didier Drogba quitte à s’accommoder avec le règlement. Mais des voix se sont élevées pour dénoncer l’ingérence d’éléments étrangers à la Côte d’Ivoire pour imposer Didier Drogba pour des intérêts metrcantiles. Quand à la FIF, garante de l’indépendance du football national, elle appelle au strict respect des lois.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité