Les InfosMaghreb

CAN FUTSAL La RASD portera plainte contre tout complice avec l’occupation marocaine

APS

Le ministre sahraoui de la jeunesse et des sports de la République Arabe Sahraouie (RASD), Moussa Selma a indiqué que des poursuites judiciaires seront engagées auprès des instances internationales contre tout complice avec l’occupation marocaine qui envisage de domicilier la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de futsal dans la ville sahraouie de Laâyoune occupée. “Nous rejetons catégoriquement l’organisation de cette compétition, intervenant en violation de la légalité internationale. Si la CAF persiste à l’organiser dans les territoires sahraouis, nous allons examiner la possibilité d’engager une action judiciaire en recourant aux mécanismes légaux et politiques pour dénoncer et poursuivre tout complice avec l’occupation marocaine”, a déclaré le ministre sahraoui qui animait samedi une conférence de presse au forum de l’Organisation nationale des journalistes sportifs algériens au centre de presse du complexe olympique Mohamed Boudiaf. “J’espère qu’on ne sera pas amené à introduire une plainte auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) contre la CAF au sujet de l’organisation par le Maroc de cette compétition dans les territoires sahraouis occupés. Nous lançons un appel franc à tous les pays membres de l’Union africaine (UA) à faire pression sur leurs Fédérations nationales de football et à ne pas participer à cette compétition”, a-t-il soutenu.

“N’étant pas actuellement membre de la CAF, nous avons adressé, par le biais du ministère sahraoui des Affaires étrangères, une correspondance à la Commission de l’UA et aux ambassades des Etats membres de l’UA pour les appeler à exprimer à la CAF leur indignation face à la décision relative à l’organisation de cette compétition” dans la ville occupée de Laâyoune, a précisé le ministre sahraoui des sports. Dans le même sillage, l’ambassadeur de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) à Alger, Abdelkader Taleb Omar a qualifié la persistance par le Maroc à organiser la CAN de futsal dans les territoires sahraouis occupés de “déviation flagrante des objectifs nobles du sport car une telle démarche cautionne l’injustice et l’occupation”. Pour lui, l’organisation de ce tournoi “s’inscrit dans le cadre de la guerre menée sur tous les fronts par le Maroc pour faire passer le conflit à un niveau supérieur, ce qui ne change rien à la réalité. Cependant, cela témoigne de la nouvelle orientation du régime marocain visant à se rebeller contre le droit international, d’autant que toutes les instances internationales y compris la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye et la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE) avaient affirmé, à maintes reprises, que le Maroc n’avait aucune souveraineté sur les territoires sahraouis.”

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité