AfriqueCAMEROUNLes Infos

CAM : Le TAS coupe la tête de la Fecafoot

ABL

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annulé l’élection des organes délibérants et opérationnels de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) la veille du coup d’envoi du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) que le Cameroun accueille dès le 16 janvier 2021. Cette décision de l’organe suprême mondial du sport est tombée et devrait être immédiatement exécutable. Le Cameroun n’a plus de Président, ni de Comité Exécutif à la Fédération Camerounaise de Football. Ce qui transparait dans cette décision est que Dieudonné Happi, Samuel Eto’o et Seidou Mbombo Njoya auraient tous comploté pour s’installer au sein de l’institution qui gère le football camerounais. Depuis deux ans, les joueurs sélectionnés dans les différentes équipes nationales, des jeunes aux A’ appartiennent à leurs écuries.

Une annulation consécutive à l’appel formulé le 20 avril 2019 par As Olympique de Meiganga et consorts contre la décision n°CCA/20019/0004 rendue le 11 avril 2019 par la Commission de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC). Le tribunal a indiqué que « les frais d’arbitrage qui seront communiqués ultérieurement par le greffe du TAS seront supportés par la FECAFOOT à hauteur de 80% et par les appelants solidairement entre eux, à raison de 20%. Ordonne le versement par la FECAFOOT aux appelants, solidairement entre eux d’une indemnité de CHF 10000 (dix mille francs suisses) à titre d’indemnisation de leurs frais de procédure d’avocat ». Depuis deux ans, la fédération a essuyé plusieurs plaintes dont des plaignants situent des dommages et intérêts près de 5 milliards de FCFA, environ 92 millions de dollars.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité