CHIFFRESEco/MediaLes Infos

CAM : Le Cameroun a-t-il versé les 400 000 euros à la FAF de Raouraoua

AB. LAHOUARI

Le 15 novembre 2011, le Cameroun, contre toute attente, annulait son match amical contre l’Algérie à Alger alors que les 70 000 places avaient été vendues et plusieurs chaînes de télévisions s’étaient acquittées des droits télévisuels pour voir évoluer les coéquipiers de Samuel Et’oo. Le gestionnaire de la FAF, Mohamed
Raouraoua, alors membre du CE de la FIFA et de la CAF, s’était montré ulcéré par l’attitude « irresponsable » des Camerounais et aurait saisi l’instance de Zurich si l’on se réfère aux articles de l’époque. Quelques jours plus tard, l’affaire aurait connu son dénouement et mis sous le boisseau. Depuis, neuf années se sont écoulées, mais des confrères africains ont déterré cette affaire à la suite de quelques indiscrétions en provenance de Yaoundé.

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) s’était engagée à verser à la FAF quelques 400.000 euros en guise de dédommagement. Elle l’avait annoncé sur son site officiel que : « Le Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football, bien que considérant que le préjudice moral et sportif causé demeure considérable, a accepté la proposition de la Fécafoot de payer environ 500.000 dollars (382.000 euros) au titre de dommages dommages et intérêts subis par la décision de l’équipe nationale du Cameroun de ne pas se rendre en Algérie pour disputer ledit match ». « Un arrangement à l’amiable» a eu donc lieu entre les deux Fédérations, d’autant que le document indiquait que la partie camerounaise devrait s’acquitter de cette somme suivant un échéancier s’étalant entre décembre 2011 et mars 2012. Or, cet échéancier a-t-il été respecté ? Cette somme est-elle bien passée par la banque centrale d’Algérie ? Contacté par BOTOLA, l’actuel FAF et la Fécafoot qui ont changé de personnels n’ont pas voulu communiquer.
– AB LAHOUARI

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité