Eco/MediaLes InfosMEDIAS

CAF : Un protocole signé à Rabat, désignerait Motsepe

ABL

Les carottes sont cuites et tout le monde est servi ? Le quotidien sénégalais, SUD, annonce sous le titre : « la FIFA s’impose, Senghor tire son épingle du jeu », un accord conclu au Maroc pour la présidence de la CAF qui reviendrait au milliardaire Sud-africain, Patrice Motsepe (notre photo avec à partir de la gauche, Anouma, Motsepe, Yahia et Senghor).

(L!re également l’analyse de Nazim Bessol publié dans Botola et relayé par le site Footafrique.com qui estime qu’il reste à Senghor encore deux années de présence, au sein du Comex de la CAF et peut postuler pour la vice-président tandis que Ahmed Yahia peut toujours bénéficier d’une cooptation). L’Ivoirien ne sera pas en rade, il aura comme fonction, le titre de Conseiller spécial du Président de la CAF, tout en restant ambassadeur de la FIFA.

« Game over ! écrit le quotidien SUD, La Fifa a fini par trouvé un compris entre les quatre candidats en lice pour la présidence de la CAF dont l’élection est prévue le 12 mars prochain à Rabat, souligne le quotidien sénégalais.  Le Sud-africain Patrice Motsepe va arborer le costume de président, le Sénégalais Me Augustin Senghor sera son 1er vice-président et le Mauritanien Ahmed Yahya, 2ème vice-président. Quant à l’Ivoirien Jacques Anouma, il sera nommé Conseiller spécial du président ! C’est ce qui ressort de ce qui est désormais convenu d’appeler le «protocole de Rabat», auquel les différents protagonistes ont pris part, ce week-end dans la capitale administrative du Maroc, aux côtés de deux représentants de Gianni Infantino notamment le directeur de la division Associations membres de la FIFA le Congolais Véron Mosengo-Omba et le principal assistant du Président de la FIFA, le Suédois Mattias Grafström. »

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité