CAFLes InfosUncategorized

CAF : Tarek Bouchmaoui compte sur un soutien politique

Le Tunisien Tarek Bouchmaoui, membre du Conseil de la FIFA et du Comex de la CAF, conditionne sa candidature à la présidence de l’instance panafricaine au soutien politique de son pays. Invité à s’exprimer sur la question, Bouchemaoui estime que : « La présidence de Confédération africaine requiert un certain nombre de conditions, y compris un soutien politique. Il est vrai que le travail sur le terrain est très important, mais je ne suis pas en mesure de réussir seul dans cette tâche, sans le soutien de l’État tunisien. » a-t-il déclaré dans une intervention radiophonique. Connu pour sa discrétion, le très influent membre du Conseil de la FIFA évoque pour la première fois sa candidature : « Je n’hésiterai pas à postuler aux élections de la CAF si je suis sûr d’avoir de grandes chances de remporter la présidence », poursuit celui qui a récolté 100% des voix en 2015 pour intégrer le gouvernement mondial du Football. Elu en mars 2017 à la tête de la CAF, Ahmad Ahmad, doit remettre son mandat en 2021. Six noms de candidats potentiels reviennent régulièrement pour le rendez-vous de 2021, il s’agit de : Tarek Bouchemaoui, Augustin Senghor (Sénégal), Hani Abo Rida (Egypte), Ahmed Ould Yahia (Mauritanie), Jacques Anouma (Côte d’Ivoire) et Constant Omari (RD Congo), alors que l’autre tunisien, Wadii Jarri, le président de la FTF, a annoncé cette semaine sa volonté de briguer le fauteuil de président de la CAF. Ahmad Ahmad candidat sortant a démenti récemment via Tweeter les informations qui le donnaient candidat pour un second mandat.

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité