Les InfosMaghrebTUNISIE

CAF : Quelle candidature pour la Tunisie ?

NAZIM BESSOL

Au moment de l’ouverture des candidatures pour la présidence de la CAF, le Comité exécutif de la CAF, mais aussi celles des représentants africains au Conseil de la FIFA, tous les regards sont tournés vers la Tunisie. La dualité, voire la rivalité entre Wadii Jari, président de la Fédération tunisienne de football (FTF) et son compatriote, Tarek Bouchemaoui, membre du Conseil de la FIFA, pose de nombreuses questions. La plus importante, sans doute, concerne l’identité de celui qui portera la candidature tunisienne et pour quel poste ? L’ambition légitime de l’actuel président de la FTF, de rejoindre le Comité exécutif de la CAF, se heurte à la grandeur du projet porté par le très expérimenté, Tarek Bouchemaoui, celui de succéder à Ahmad Ahmad !

Deux hommes, deux projets et deux visions, évidement, antagonistes. Deux approches aussi, complètement différentes de ce que doit être la représentativité de la Tunisie au niveau des instances internationales. Mais une chance unique, peut-être pour le voisin tunisien et plus largement pour le Maghreb, de prendre le contrôle effectif de la Confédération Africaine de Football. Une hypothèse que seul, le « diviser pour mieux régner » prôné par les proches d’Ahmad Ahmad, peut aujourd’hui anéantir. L’histoire de l’humanité est jalonnée de moments charnières, où le choix d’une personne ou d’un groupe d’individus change le cours de l’histoire.
La Tunisie du football, la Tunisie tout court doit faire face à ce dilemme. Wadii Jari a cette responsabilité historique de jouer collectif ou pas !

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité