AfriqueCAFLes Infos

CAF : Premier couac au Comex (Nazim Bessol)

ABL

Le sceau de «l’unité et la solidarité africaine» de la 43ème Assemblée Générale de la CAF n’est-il qu’un simple coup de Com’ ? Le représentant du Gabon Pierre Alain Mounguenguia (notre photo) a suspendu la première réunion du Comex de l’instance continentale sous la présidence du Sud-Africain, Patrice Motsepe. Un premier couac ! Fraîchement élu par acclamation la veille, le Sud-Africain a dû taper du poing sur la table pour faire passer ses vice-présidents. Ils sont cinq, deux
issus du Protocole de Rabat et trois représentant les autres zones de la CAF après la modification statutaire voté par l’AG portant de trois à cinq le nombre de vice-présidents.

Le communiqué, rendu public par la CAF, indique que : « Les décisions suivantes ont été prises à l’unanimité : M. Ahmed Yahya a été coopté au Comité Exécutif, premier vice-président : Augustin Senghor, Deuxième vice-président : Ahmed Yahya, troisième vice-président : Suleiman Waberi,
cinquième vice-président : Kanizat Ibrahim, Secrétaire Général de la CAF : M. Veron Mosengo-Omba. Le président Patrice Motsepe a remercié M. Abdelmounaim Bah qui a occupé le poste à titre intérimaire. »

Sauf que pour le poste de 4e vice-président, il est seulement indiqué plus bas «Le Comité Exécutif a également nommé M. Seidou Mbombo Njoya au poste de quatrième vice-président. » Une nomination qui n’a pas fait l’unanimité, contrairement aux autres et qui a donné lieu aux protestations de Pierre Alain Mounguengui. La séance a dû être interrompue et le staff de la CAF invité à quitter la salle, le temps que les esprits se calment et que les négociations aboutissent. A signaler que le Camerounais Seidou Mbombo Njoya a été réhabilité par le TAS de Lausanne, tout comme le Guinéen Antonio Souaré qui n’a pas été élu et l’Algérien Zetchi Kheïreddine qui a préféré se retirer. Les dés étant pipés.
– NAZIM BESSOL

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité