TUNISIE

CAF : Haithem Rachedi met tout le monde d’accord !

MUSTAPHA. L

Le dicton dit souvent qu’on ne voit que les trains qui arrivent en retard, mais pas ceux qui sont à l’heure et qui constituent l’écrasante majorité. La gestion des médias, lors des ¼ de finale retour de la Coupe de la CAF, JS Kabylie – CS Sfax (1-1) au stade de Tizi-Ouzou, par le responsable dépêché par la CAF à partir de Tunis, est à saluer. Haithem Rachedi a su mettre tout le monde d’accord, malgré la difficulté de la tâche, la pression, l’enjeu de la rencontre et l’envie parfois débordantes de certains confrères de ne rien rater de la rencontre. Tel un arbitre qui s’est laissé l’avantage et brandir les cartons lorsqu’il faut, le Tunisien a su se faire respecter et surtout respecter les règles.

De la tribune de presse, indûment occupée par des familles qui n’avaient rien à faire là, au direct à partir de la pelouse refusé à la télévision publique terrestre, en passant par l’interdiction de filmer, le journaliste tunisien a tout géré d’une main de maître. «Vous êtes le plus strict officier médias que nous ayons reçu ici à Tizi-Ouzou, mais vous êtes aussi le plus sympa. On ne peut vous en vouloir ! », lui lance un confrère, à qui il interdisait de filmer à partir de sa position de photographe. « Je suis là pour faire respecter les règles de travail des médias, je suis moi-même journaliste comme vous, mais aujourd’hui je dois protéger les droits de la CAF et faire en sorte que tout le monde travaille en bonne intelligence », rétorque le Tunisien. Un message reçu 5/5 !

– MUSTAPHA. L

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité