AfriqueLes Infos

CAF : Des réponses incongrues du Comex au rapport d’audit

ABL

Quatorze membres du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) sur 24 réunis à Doha ont publié un communiqué. Ils apportent sans grande conviction des réponses au rapport réalisé par le cabinet d’audit PWC qui a refusé d’assister à celle session selon la CAF. « Le Comité Exécutif conteste les allégations non fondées contenues dans ce rapport », écrit- elle . Au sujet des accusations de détournement des subventions de la FIFA, l’instance indique que « l’utilisation est strictement encadrée par des procédures de la FIFA elle-même. Pour rappel, les années 2015, 2016, 2017 (c’est-à-dire la période Issa Hayatou) ont fait l’objet d’un audit de la FIFA à travers des cabinets internationaux au nombre desquels figure PWC.» Toutefois, le Comex zappe les années 2017 et 2018 où des lourds soupçons apparaissent dans la gestion d’Ahmad Ahmad. Epinglée dans le rapport de PWC pour avoir pris en charge financièrement des funérailles, l’instance s’est justifiée. «Il s’agit d’actes de solidarité en faveur de familles de personnes ayant servi le football africain dont la famille de feu Hussein Swaleh décédé de retour de mission dans le crash d’un avion». En revanche, elle ne pipe mot sur le financement du mariage d’une fille d’un membre influent et esquive l’affaire Tactical Steel.qui met personnellement en cause le président Ahmad, interpellé par la brigade financière en juin dernier à Paris.

Par ailleurs, la CAF a déterré la  commission de gouvernante pour annoncer que : « le comité exécutif a décidé de transmettre les conclusions des investigations de l’audit de PwC concernant sept volets de la gestion financière à la commission de gouvernance. Un rapport en cours d’élaboration par le département financier de la CAF accompagnera les résultats de l’audit qui avait été décidé par le Comex du 11 avril 2019. La commission indépendante de gouvernance, dont les prérogatives sont définies dans l’article 44 des statuts de la CAF, recommandera les suites à donner aux résultats de l’audit au plus tard en juin 2020. » Bref, le communiqué qui ne répond nullement au rapport de l’audit a plongé encore davantage la CAF dans une profonde crise. Et ce n‘est pas le plan «Transform CAF 2021», adopté en l’absence de dix membres du Comex pour la période 2020-2021 qui va révolutionner quoi que soit. Les jours d’Ahmad sont comptés.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité