CAFLes Infos

CAF : Ahmad prêt à jeter l’éponge ?

ABL

On croit savoir que des fuites organisées font état d’une pression terrible de certains réseaux sur la police française pour enterrer le dossier de corruption qui touche Ahmad. Les mauvaises nouvelles s’enchainent pour le gestionnaire de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad. Testé positif à la COVID-19, après son retour du Maroc, ou il a assisté à la finale de la Coupe de la CAF, Ahmad s’est mis en quarantaine selon un communiqué de l’instance. Mais ce n’est pas tant le virus qui menace sa réélection pour un second mandat le 12 mars prochain à Rabat.

En effet, dans la foulée de l’officialisation de sa candidature, la BBC publiait un papier dans lequel il est question d’un test d’éligibilité au niveau du comité d’éthique de la FIFA, pour le malgache. L’instance mondiale a reçu un dossier détaillé, publié en partie par le bihebdomadaire algérien Botola, en mars 2018. Les faits reprochés à Ahmad Ahmad, par son ancien secrétaire général (feu), Amr Fahmy, sont très graves. Un rapport transmis en avril 2019 à la FIFA et qui serait selon la BBC sur le bureau de son Comité d’Ethique.

Conscient de la fragilité de sa candidature, Ahmad Ahmad, complètement déstabilisé songerait selon plusieurs sources à se retirer afin de laisser le champ libre à un de ses lieutenants. Le nom du sénégalais, Augustin Senghor, à la tête de la fédération sénégalaise de football depuis 2009 et celui du mauritanien Ahmed Yahia, sont régulièrement avancés. Deux proches qui avaient annoncé ne pas présenter de candidature contre Ahmad Ahmad. Rappelons que la date limite de dépôt des candidature à la présidence de la CAF, au Comex CAF et au Conseil de la FIFA, est fixé au 12 novembre prochain, à ce jour Ahmad Ahmad est seul candidat.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité