Uncategorized

C1-Afrique : Une finale à rejouer ?

Envoyé Spécial à Paris, Nazim Bessol

Les responsables du football africains retiennent leur souffle. Tous sont suspendus à la décision à venir (19h) du comité exécutif de la CAF, qui doit statuer sur le recours de la Fédération Royale Marocaine de Football, après validation du score (1-0) et le sacre de l’espérance de Tunis en finale retour de la Ligue des champions de la CAF, malgré une interruption de jeu qui a duré 1h30. Selon nos informations, le comité exécutif réuni dans la matinée sans les représentants des deux pays (Tarek Bouchemaoui ‘Tunisie’ et Fawzi Lekjaa ‘Maroc’) n’a pu trouver de fondement légal à la solution vers laquelle semble pencher le président Ahmad Ahmad. Ce dernier, est revenu sur les faits en insistant sur les pressions et les insultes -consignées par le délégué de la rencontre- dont il a été victime, à Radès notamment de la part du président de l’ES Tunis, Hamdi Meddeb. Des pratiques unanimement condamnées par les membres du Comité exécutifs sans pour autant leur trouver de solution dans les textes, selon un membre présent et qui a requis l’anonymat. Ainsi, selon la même source le 1er vice président à pris la parole pour apporter son soutien à son président tout en expliquant que le Comex se doit de trouver une base légale à sa décision. Selon notre interlocuteur, le comité exécutif devrait approuver la décision de faire rejouer la finale, avec la CAF, comme unique organisateur de la rencontre. Une décision motivée par l’art 55-1 des statuts de la CAF, qui donne autorité au Comex de trancher les cas non prévus par ces mêmes statuts.

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité