AlgerieLes Infos

ALG : Une leçon de démocratie de la FAF

NAZIM BESSOL

Le CR Belouizdad est officiellement champion de L1, pour la saison 2019- 2020. La décision a été entérinée, mercredi par le Bureau fédéral réuni en session extraordinaire au siège de la Fédération algérienne de football (FAF). Le Mouloudia d’Alger a été déclaré dauphin et l’ES Sétif, troisième, complète le podium. Un classement annoncé en toute responsabilité par l’instance fédérale – présidée par l’imperturbable Kheïreddine Zetchi- qui comme à son habitude, a continué à travailler dans le silence préférant l’efficacité à la polémique. A aucun moment, elle n’a pas dévié de sa feuille de route. Elle a, lors de chaque étape du processus, annoncé, proposé et explicité sa démarche et détaillé ses plans. Ainsi, dès le début de la pandémie, le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, avait rejeté l’option de l’année blanche ou de l’arrêt, en expliquant qu’il s’agissait là, de la dernière option que la FAF examinerait.

Lorsque le calendrier le permettait encore, il est une nouvelle fois venu expliquer qu’il était en faveur d’une reprise et la FAF avait établi un plan pour le reste du championnat 2019- 2020 et pour la nouvelle saison. Tout cela inclus dans un protocole sanitaire établi par le Ministère de la Santé. Une approche qui tranche avec tout ce qu’a connu le sport roi chez nous depuis plus de deux décennies, mais qui n’a pas empêché les partisans du statu quo et les braconniers du droit de tout mettre en oeuvre pour faire capoter les démarches de la FAF et de son Bureau Fédéral. Ils n’ont pas réussi. Quatre mois après, la Fédération Algérienne de Football a donné une leçon de démocratie participative à l’ensemble de la famille du sport national.

D’abord, en faisant preuve de beaucoup de maîtrise et d’expertise, à travers les solutions proposées. Ensuite, en déclinant l’éventail des moyens d’y arriver et enfin, en le mettant en oeuvre. Ainsi, le Bureau fédéral s’est inscrit dans une démarche inclusive, il est revenu vers sa base et a donné ses lettres de noblesse à l’organe souverain de la FAF : l’Assemblée Générale, malgré les larges pouvoirs que lui confère l’art 82 des statuts en ces temps de pandémie, et donc de cas de force majeure. Un article que les apprentis dictateurs, sans doute nostalgique de l’ancienne Fédération, ont vite fait de dégainer et même reproché à la FAF de ne pas le mettre en pratique. En recourant à la consultation écrite, la FAF a non seulement balayé d’un revers de la main toutes sortes d’insinuations et d’accusations fallacieuses, mais surtout démontré sa capacité à trouver et surtout à proposer des solutions.

Le CR Belouizdad est donc désigné à titre exceptionnel Champion d’Algérie, non pas de par la grâce des gesticulations médiatiques et des déclarations hasardeuses des uns et des autres. Non ! le Chabab est champion simplement parce que la démocratie participative a triomphé !

NAZIM BESSOL

 

LE + D’INFOS

En marge de la réunion du Bureau Fédéral, plusieurs membres dont le président étaient contre l’arrêt du championnat et l’attribution du titre sur tapis vert. Parmi eux, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, fidèle à sa position depuis le début de la pandémie Covid-19, Ameur Chafik DTN, Hakim Medane et Hassan Azrour. Le

quatuor était en faveur d’une reprise du championnat dès que la situation sanitaire le permet. Une position qui n’a pas été suivie par le plus grand nombre et le président Kheireddine Zetchi, dont la voix est prépondérante s’est abstenu de voter et c’est le choix

de la majorité qui a primé.

– BO

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité