AlgerieLes Infos

ALG : Un conflit d’intérêt chez Medouar

Yanis B

Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar qui fait dans l’agitation a franchi le Rubicon, en s’inscrivant contre la démarche initiée par de la FAF, avec l’aval du Ministère de la Jeunesse et de Sports (MJS), relative à la consultation des membres de l’AG sur les championnats et la nouvelle saison. Comme beaucoup, Medouar qui a donné l’impression de ne pas maitriser son dossier lors de son passage sur les ondes de la Chaine I de la radio nationale, est allé sur le terrain de la légalité, proclamant cette consultation sans fondement juridique et donc sans aucune valeur, sans rappeler qu’elle avait reçu l’aval du MJS et de la FIFA…

Toutefois, chez tous ceux qui se sont découverts des vertus de légalistes, c’est qu’ils sont le plus souvent les premiers à s’asseoir sur les statuts et règlements. A l’image de son prédécesseur Mahfoud Kerbadj et son premier vice-président, Fawzi Guellil, passibles de poursuites pénales pour (abus de bien sociaux) après l’instauration d’un système de jetons de présence pour les membres de l’ancien Conseil d’Administration de la LFP et le paiement de diverses indemnités, Medouar est coupable de conflit d’intérêt. Selon nos informations, l’actuel président de la LFP, Abdelkrim Medouar, est toujours actionnaire de son ancien club, l’ASO Chlef. Une qualité que l’intéressé a omis de préciser alors qu’il est tenu de se retirer du capital de la société, une fois élu à la tête de la Ligue de football Professionnel.

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité