AlgerieLes Infos

ALG : Raouraoua et Haddad ont voulu « trucider » Haïmoudi

YANIS B

Un épisode encore inconnu des coups bas de la Issaba a été dévoilé dernièrement. Il s’agit des dessous de la violente campagne menée par les medias coalisés sous la coupe de l’ancien gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua, contre l’ex-arbitre international, Djamel Haïmoudi, à quelques mois de la Coupe du monde 2014. Alors numéro un de l’arbitrage africain, Djamel Haïmoudi a été désigné pour diriger le match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie entre l’USMA et l’USMH (0-1). Mécontent de la défaite et de la prestation du referee qu’il accuse d’avoir défavorisé son club de Soustara, l’ex-patron, Ali Haddad (condamné à 18 ans de prison pour corruption) en prison avait demandé à Mohamed Raouraoua, sa mise à l’écart. Celui-ci décidait tout de go de le suspendre. Ce qui fut fait, mais la convocation pour la Coupe du monde perturbait ses plans. Il contactait alors son collègue du Comex de la CAF, le tunisien Tarek Bouchamaoui, président de la Commission d’arbitrage de l’instance pour étendre la suspension sur le plan continental, ce qui aurait exclu Djamel Haïmoudi du Mondial. Or, non seulement, le Tunisien avait refusé, mais il l’avait désigné pour diriger la finale aller de la Ligue d’Afrique des champions entre Al Ahly et Orlando Pirates, en cette même année 2013.

WXWXW

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité