AlgerieLes Infos

ALG : Qui a peur de l’AG de la FAF ?

YANIS B

La pandémie de Covid-19 a tout bloqué. Les mesures barrières nécessaires et d’autres mesures de protection contre la propagation du virus ont mis un coup de frein à l’ensemble des secteurs. Le sport et sa gestion ne font pas exception, ou du moins en principe. Sinon comment expliquer les récentes réunions et Assemblées Générales ? Lundi dernier, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, accompagné de la Secrétaire d’État, chargée du Sport d’élite, Salima Souakri, réunissaient plus de 100 représentants des Fédérations sportives aux directeurs techniques nationaux et aux sportifs qualifiés et candidats à la qualification aux Jeux Olympiques. Le ministre de la Jeunesse et des Sports leur a remis le protocole de reprise des entraînements, élaboré par le Centre National de Médecine du Sport (CNMS). Avant lui, plusieurs partis politiques avaient tenu leurs réunions annuelles…
Mardi, les pétroliers ont été autorisés à tenir une Assemblée Générale extraordinaire pour valider la fusion avec le MC Alger. Jeudi, (Aujourd’hui), c’est autour du Club Sportif Amateur (CSA) du Mouloudia de tenir la sienne avec le même point à l’ordre du jour. La question qui se pose alors est de savoir pourquoi la Fédération Algérienne de Football ne serait pas alors autorisée à tenir son Assemblée Générale Ordinaire ? Qui serait à l’origine de ce blocage ? Et pourquoi ?
– YANIS

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité